TdT_Cebit-Startups_15032017

Startups au salon CeBIT

Le salon CeBIT leader mondial dans le domaine des TIC offre un forum aux startups - et attire beaucoup de monde

Allemagne. Le Salon CeBIT annonce le lancement d’une nouvelle sorte de banque. C’est plutôt surprenant pour le plus grand salon mondial du domaine des TIC. Mais une nouvelle sorte de banque se présente véritablement pour la première fois, fin mars 2017 à Hanovre : « Bitwala ». La startup Fintech est parvenue à créer une alternative numérique au compte bancaire classique. Avec des transactions en crypto-monnaies comme Bitcoin elle contourne le système bancaire et permet des transferts d’argent en temps réel dans le pays et à l’étranger – en toute sécurité grâce à la technologie Blockchain. Pour un virement, par exemple d’Allemagne aux Etats-Unis, des Bitcpoins sont acquis en Allemagne pour un montant en euros, sont transférés aux Etats-Unis et y sont revendus pour le montant correspondant en dollars.

En mars sur le marché

Le fondateur berlinois Jörg von Mickwitz a eu cette idée dès 2011 pendant ses études, lorsqu’il a appris l’existence de la monnaie numérique Bitcoin. Toutefois, jusqu’à récemment, il n’y avait aucune régulation pour les opérations financières en crypto-monnaie. C’est pourquoi il a tout d’abord dû élaborer des conditions cadres juridiques avec l’autorité fédérale de supervision financière (BaFin). Un travail de longue haleine. Mais cela pourrait en valoir la peine. En effet, la technologie est supérieure à celle des virements avec un compte classique – rapide, sûre et facile. « Nous allons commencer en mars » déclare Jörg von Mickwitz. 

Barcamps et Fuckup Nights

La startup de Berlin n’est pas la seule à se présenter au CeBIT. Il y bien longtemps que les jeunes créatifs ont compris qu’à Hanovre ils peuvent rencontrer des experts confirmés et, dans le meilleur des cas, également trouver un financier. C’est ainsi que la plate-forme « Scale11 », un « salon dans le salon » est devenue entre-temps le principal forum d’Europe pour start-ups. A cela s’ajoute les Barcamps appréciés des acteurs d’internet, c’est-à-dire des rencontres participatives et créatives sur les thèmes qui intéressent la communauté. Tout comme les «Fuckup Nights ». Les créateurs d’entreprise y parlent avec humour de leurs échecs – comme faisant partie du succès.

© www.deutschland.de

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour poster des commentaires