Venant de la campagne

« My Kuh Tube » et plus : des agricultrices et des agriculteurs allemands montrent sur des chaînes de médias sociaux la diversité de leur profession. Trois portraits.

Ann-Christin Kahler, experte en machines agricoles
Ann-Christin Kahler, experte en machines agricoles picture alliance/dpa

Ann-Christin Kahler : en déplacement avec de grosses machines

Ann-Christin Kahler retrousse ses manches - en tant qu'experte en machines agricoles, au sein des pompiers volontaires et à la ferme où elle a grandi et qui est actuellement gérée par ses parents et frères et sœurs. La ferme à temps partiel en Hesse cultive des céréales et élève des porcs et des poulets pour subvenir à leurs besoins ; les produits sont distribués à la famille et aux voisins. L’exploitation innove en élevant des buffles d’eau dont certains sont vendus comme animaux reproducteurs. Le compte Instagram d'Ann-Christin Kähler, avec plus de 45 000 abonnés, montre aussi les buffles d’eau ainsi que de grosses machines que l’experte connaît très bien.

« My Kuh Tube » : donner ensemble la voix à l’agriculture

Depuis 2013, « My Kuh Tube » est sur YouTube : la chaîne de l’association laitière de Basse-Saxe montre des centaines de vidéos et se présente comme la « ligne directe dans les étables de Basse-Saxe ».  L'éventail des sujets est large et va des préoccuüations économiques à « une lutte biologique contre les mouches » et à un concert de guitare dans l’étable en passant par les questions de protection de l'environnement. Et il ne s'agit pas seulement de divertissement. « Pour moi, il est important que l'ensemble de la profession puisse se faire entendre » explique par exemple Amos Venema, « producteur » sur « My Kuh Tube » avec  200 vidéos et exploitant d'une ferme laitière à Jemgum en Frise orientale. Il a récemment déclaré au magazine spécialisé « Land & Forst », au sujet des préoccupations pour l’avenir : « l’agriculture est le moteur de la campagne. Et s’il n'y a plus de fermes, les villages s’étiolent, tout comme la campagne ». 

L’appli «  App aufs Land »

Julia Nissen émet depuis le grand nord de l’Allemagne sur de nombreuses chaînes : en tant que fille de la digue, « Deichdeern » en patois, elle est présente depuis longtemps sur les médias sociaux et active sur Facebook, Instagram, Pinterest et Twitter. Julia Nissen vit avec son mari et ses enfants dans une ferme  du Schleswig-Holstein ; elle présente chaque mois sur Instagram un nouveau sujet touchant à l'agriculture - en septembre 2021, par exemple, sur le maïs. Elle a récemment créé la plate-forme « App aufs Land » qui fait connaître les expériences faites à la campagne, de particulier à particulier. Cela va des recettes aux cours de bas-allemand ou de frison en passant par la visite de fermes ou d'un moulin à vent.   

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: