Faune sauvage : les Big Five allemands

L’interview d’un spécialiste de la protection des espèces révèle si des animaux sauvages comme les loups ou les lynx pourront revivre en Allemagne.

Les loups se réinstallent dans les forêts allemandes.
Les loups se réinstallent dans les forêts allemandes. Getty Images/Raimund Linke

Combien de place l’homme laisse-t-il à la vie sauvage ? Nous avons parlé avec Moritz Klose de la protection des espèces en Allemagne. Il est chargé de la faune sauvage au World Wide Fund For Nature (WWF) Allemagne.

Moritz Klose du WWF Allemagne
Moritz Klose du WWF Allemagne Gauthier Saillard/WWF

M. Klose, sur quels animaux sauvages le WWF se concentre-t-il actuellement ?

Actuellement, le WWF gère des projets passionnants sur nos Big Five: le loup, le lynx, le phoque gris, l’élan et le bison.

Le retour des loups dans les forêts allemandes est un succès pour la protection des espèces. Mais tout le monde ne s’en réjouit pas. Quels sont les problèmes ?

Nous devons aider les gens à s’adapter à la nouvelle situation là où les loups réapparaissent. Les éleveurs d’animaux de pâturage sont directement concernés. Ils ont besoin de conseil pour protéger leurs animaux et d’un dédommagement rapide si un loup tue un mouton ou une chèvre. Quand on regarde ce qu’il se passe à l’international, on constate que le voisinage de l’homme et des animaux sauvages est rarement sans conflit mais est totalement réalisable. La clé, c’est une information actuelle et honnête.

Ecoutez ici des loups hurler dans la Lausitz

Le lynx et le phoque gris se sont également réinstallés en Allemagne. Comment y est-on parvenu ?

L’attitude des gens face aux animaux sauvages a changé. Aujourd’hui, nous ne jugeons plus les animaux d’après leur utilité mais respectons leur droit de vivre. Nos écosystèmes sont complexes et fragiles – même des espèces individuelles comme celle du lynx ou du phoque gris sont importants pour une nature intacte. Cette prise de conscience a mené à une législation sur la protection de la nature plus stricte et à des mesures de protection dont les animaux ont profité.

Des lynx dans la forêt du Palatinat.
Des lynx dans la forêt du Palatinat. Hans/stock.adobe.com

Quels projets vous tiennent particulièrement à cœur ?

J’ai accompagné dès ses débuts le LIFE Project sur le lynx dans la forêt du Palatinat. Le fait que des lynx de Suisse et de Slovaquie se reproduisent aujourd’hui en Allemagne est passionnant. Nous soutenons aussi le retour de l’ibis chauve en Allemagne.  Et nous avons lancé en 2017 une campagne internationale de communication sur les grands prédateurs. Seize partenaires en Europe veulent montrer que la cohabitation de l’homme et des animaux sauvages est possible, cela n’avait encore jamais été fait.

Suivez l’ibis chauve avec l’appli Live Tracking

Comment les amis de la nature peuvent-ils contribuer à la protection des espèces ?

Au WWF, les amis de la nature peuvent, en parrainant par exemple un loup ou un lynx, contribuer à ce que ces animaux trouvent un habitat durable en Allemagne.

Interview : Philipp Hallfahrt       

© https://www.deutschland.de