Huit faits et un défi pour la protection du climat

L’Allemagne peut et veut atteindre ses objectifs climatiques mais a beaucoup à faire.

La fonte des glaciers
La fonte des glaciers Brian K.M. Chan Photography/123rf.com

1. Moins d’émissions

Les émissions de gaz à effet de serre ont été sensiblement réduites en Allemagne depuis 1990. Elles ont baissé de quelque 344 millions de tonnes, soit de 27,5 %, jusqu’en 2017.

2. Le principal responsable

En 2017, le total des émissions s’élevait à près de 907 millions de tonnes. L’industrie énergétique était le plus gros émetteur de dioxyde de carbone avec 38,6 %, suivie par l’industrie (22,7 %), les transports (20,8 %) et les ménages (17,1 %).

Maintenance d’un parc éolien
Maintenance d’un parc éolien REpower Systems AG

3. Plus d’énergies renouvelables

Le pourcentage des énergies renouvelables augmente sans cesse. En 2018, il se situait à  16,6 % de la consommation énergétique totale, et à 37,8 % de la consommation brute d’électricité. Ainsi, l’équivalent de quelque 184 millions de tonnes de dioxyde de carbone a été évité en 2018.

4. L’importance des forêts

La forêt allemande est le plus grand puits de carbone naturel. Elle retire chaque année 127 millions de tonnes de CO2 de l’atmosphère, soit 14 % des émission allemandes de gaz à effet de serre.

5. Un autre progrès

Selon les calculs provisoires de l’Office fédéral de l’environnement, les émissions de gaz à effet de serre ont baissé et se situaient à 866 millions de tonnes en 2018, soit 31 % de moins qu’en 1990.

6. Un objectif ne sera pas atteint

Le gouvernement fédéral s’était engagé à réduire d’ici à 2020 les émissions de gaz à effet de serre de 40 % par rapport à 1990. Cet objectif ne sera pas atteint.

Mine de lignite à Garzweiler
Mine de lignite à Garzweiler T.A/123rf.com

7. Un plan à long terme

Le gouvernement cherche à ce que le pays soit neutre en matière de gaz à effet de serre d’ici au milieu du siècle. La « sortie du charbon » doit y contribuer.

8. Une nouvelle initiative

La « sortie du charbon » prévoit la fin de la production d’électricité à partir du charbon d’ici à 2038 au plus tard. En 2032, on examinera si la date de cette sortie peut être ramenée à 2035.

Démantèlement de la centrale nucléaire de Mülheim-Kärlich
Démantèlement de la centrale nucléaire de Mülheim-Kärlich dpa

9. Le défi de l’Allemagne

En 2011, l’Allemagne a décidé de sortir du nucléaire d’ici à 2022, sortie qui sera compensée par les énergies renouvelables. A la date de la sortie du charbon, les énergies renouvelables , qui représentent aujourd’hui 14 % de l’énergie primaire, devraient couvrir 27,7 % d’énergie primaire supplémentaires qui proviennent actuellement du nucléaire, de la lignite et du charbon. C’est le double de ce qui a été réalisé jusqu‘à aujourd’hui, un véritable défi.

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany?
Subscribe here: