Les plantes de l’année 2016

Pour 2016, les organisations de protection de la nature ont à nouveau choisi différentes espèces pour être « les plantes de l’année » et attirer l’attention sur leur situation.

picture alliance/Arco Images - Wiesenschlüsselblume

L’arbre 2016 : le tilleul à petite feuilles. Le « comité de l’arbre de l’année » met en vedette un arbre discret. Le tilleul à petites feuilles, frère frêle du tilleul à grandes feuilles, est, à côté du châtaignier et du chêne, l’arbre préféré des Allemands. Il a inspiré les poètes et les musiciens, il a un parfum agréable et ne demande pas grand-chose : on le trouve aussi bien dans la rue que dans les parcs. Les fleurs de cet arbre, qui peut atteindre 1000 ans d‘âge, sont connues depuis des siècles en infusion contre les rhumes.

La fleur 2016 : la primevère officinale. Son nom botanique Primula veris signifie « première fleur du printemps ». Malheureusement, la primevère officinale est toujours plus rare à annoncer le printemps en Allemagne. L’exploitation intensive des prés, l’utilisation d’engrais et l’extension des fourrés ont repoussé la primevère avide de lumière. La Fondation Loki Schmidt a choisi la primevère officinale pour favoriser sa protection.

La plante officinale 2016 : le cubèbe. Il est anti-inflammatoire, antiallergique et, selon Hildegard von Bingen, mène « à un esprit joyeux, un intellect acéré et un pur savoir ». Le cubèbe, la plante officinale 2016, est originaire d’Indonésie. En le choisissant, le NHV Theophrastus veut attirer l’attention sur son efficacité contre les maux de temps, les rhumes et les pathologies des voies urinaires.

La plante médicinale 2016 : le cumin des prés. Les parents utilisent le cumin des prés contre les troubles de la digestion des bébés. Il rend les plats gras plus faciles à digérer et il est scientifiquement prouvé que son huile peut soulager les crampes et les flatulences. L’huile de cumin des prés en capsules recouvertes d'une couche d'enrobage gastro-résistant est aussi efficace contre les troubles du côlon irritable. Le Groupe d’études de l’histoire de la phytothérapie à l’université de Würzburg a choisi cette plante pour mettre son efficacité en lumière.

La plante vivace 2016 : l’iris. L’élégant iris tient son nom de la déesse grecque de l’arc-en-ciel. Au début de l’été, un océan de fleurs bleues déferle sur le lac de Constance. Des dizaines de milliers d’iris de Sibérie bleu-violets sont alors en pleine floraison. L’iris compte néanmoins parmi les plantes fortement menacées en Allemagne et est protégé par le Règlement fédéral sur les espèces.

www.nabu.de

© www.deutschland.de