Des élections correctes

Justes et transparentes, c’est ainsi que les observateurs de l’OSCE jugent les élections au Bundestag. Ils ont néanmoins des suggestions à faire et une raison de s‘inquiéter.

OSCE : « Les électeurs allemands ont foi en la démocratie »
OSCE : « Les électeurs allemands ont foi en la démocratie » dpa

Allemagne. (dpa) Les observateurs de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) attestent à l’Allemagne des élections au Bundestag correctes. Même si on avait beaucoup parlé auparavant de manipulations potentielles par des pirates, cela n’a pas eu d’influence sur les élections elles-mêmes, dit l’organisation le lendemain des élections. « L’Allemagne a une fois encore fait la preuve de son engagement total en faveur de la démocratie », a dit le responsable de l’équipe d’observateurs, George Tsereteli, à Berlin.

L’OSCZE s’inquiète de la culture du débat

Les élections ont été dans l’ensemble très transparentes. Les électeurs ont pu prendre leur décision au fil d’un processus qui jouit d’une grande confiance dans la population. Les observateurs s’inquiètent par contre d’un ton toujours plus agressif dans les débats politiques. « La culture du débat change en Allemagne, tout comme dans le reste de l’Europe, et pas toujours pour le mieux », dit la collègue de M. Tseretelis, Isabel Santos. Lorsque des débats clés, par exemple sur les migrations, se déroulent dans la passion, d’autres sujets importants en pâtissent souvent. « Nous devons investir du temps et des efforts pour préserver les systèmes démocratiques. »

Une suggestion : un quota de femmes en politique

Les observateurs ont fait des suggestions pour améliorer le processus : comme seuls 30 % des candidats étaient des femmes, ils proposent d’adopter une réglementation juridique pour parvenir à une répartition des sexes plus équilibrée. Même si certains partis ont déjà adopté le principe du quota.

Il serait également utile que les partis informent rapidement sur leur financement pour améliorer la transparence. Les observateurs louèrent le paysage médiatique pluriel en Allemagne, le haut niveau journalistique contribuant à limiter l’impact des fausses informations.

250 bureaux de vote visités

L’OSCE avait envoyé pour la première fois une équipe complète d’observateurs pour les élections au Bundestag, dont 45 membres de l‘Assemblée parlementaire de l’organisation, venant de 25 pays. Ils se sont rendus dans 250 bureaux de vote dans toute l’Allemagne, s’informant sur le déroulement du scrutin, parlant avec les assesseurs et observant le vote.

Inviter des observateurs pour les élections n’a rien d’exceptionnel, cela est même de bon ton, explique M. Tsereteli. C’est le gouvernement fédéral qui avait invité l‘OSCE.

© www.deutschland.de