Ensemble pour l’avenir de l’Afrique

Les 12 et 13 juin 2017, 600 experts discuteront à Berlin sur la manière d’améliorer l’environnement économique dans les pays africains. Un résumé des sujets les plus importants.

stock.adobe.com - Jürgen Flächle

Sur quel arrière-plan se déroule la conférence « G20 Africa Partnership – Investing in a Common Future » ?

La présidence allemande du G20 – qui réunit les plus grands pays industriels et émergents en matière économique et financière – classe le partenariat avec l’Afrique parmi ses projets les plus importants. Un pilier essentiel de ce partenariat est l’initiative Compact with Africa, coordonnée par le ministère fédéral des Finances.

Quel est l’objectif de l’initiative Compact with Africa ?

L’initiative cherche à renforcer les participations et les investissements privés dans les infrastructures en Afrique. Ce sont des conditions essentielles pour une croissance durable et la création de nouveaux emplois. Pour cela, de meilleures conditions-cadres sont nécessaires. Les pays africains, les organisations internationales comme le Fonds monétaire international et la Banque de développement africaine, ainsi que les pays partenaires veulent coopérer plus étroitement en la matière au sein de partenariats d’investissement. Les pays africains déterminent leurs priorités macro-économiques et de politique financière et entrepreneuriale et fixent avec les organisations internationales (OIs) quels projets sont prioritaires pour leur pays. Avec les pays partenaires intéressés et les OIs, ils élaborent alors les mesures nécessaires. Ainsi, les pays africains peuvent vouloir étendre leur marché financier pour pouvoir accorder plus de crédits d’investissement dans la monnaie locale. Les organisations internationales et les pays partenaires souhaitent les aider avec une aide technique et leur expertise.

Que s’est-il passé jusque-là dans le cadre de l‘initiative ?

Cinq pays africains participent déjà à l‘initiative : la Côte d‘Ivoire, le Maroc, le Ruanda, le Sénégal et la Tunisie. Ils veulent conclure des partenariats d’investissement. D’autres pays peuvent venir les rejoindre, l’Ethiopie et le Ghana ont déjà manifesté leur intérêt.

De quoi parleront les participants lors de la rencontre à Berlin ?

Les 12 et 13 juin, quelque 600 participants de haut niveau se réunissent à Berlin. Le premier jour, la chancelière Angela Merkel, le ministre fédéral des Finances Wolfgang Schäuble et le ministre fédéral de la Coopération économique pour le développement Gerd Müller rencontreront les pays membres du G20 et les hôtes africains. Ils discuteront des moyens pour améliorer l’environnement économique et augmenter les investissements dans les pays africains. Le deuxième jour, des « tables rondes des investisseurs » sont prévues. Les pays africains y présenteront leurs propositions de réforme et les investisseurs privés pourront poser des questions sur les projets.

Que se passera-t-il après la rencontre ?

L‘initiative est conçue pour être durable. Les représentants des pays africains, du G20 et des organisations internationales ainsi que les investisseurs se rencontreront deux fois par an et parleront des coopérations futures.  

Afrique : un continent en mouvement

© www.deutschland.de