Nouvelles voies, nouveaux ­réseaux

La coopération entre l’UE et la Chine dans le contexte de l’initiative de la nouvelle route de la soie a été évoquée lors d’une conférence au ministère fédéral des Affaires étrangères.

La « nouvelle route de la soie » doit dépasser les frontières – en économie et circulation, pour les technologies de l’information, l’énergie et les finances. Ce projet du gouvernement chinois est aussi intéressant pour l’Europe. Lors d’une conférence en février 2016 au ministère fédéral des Affaires étrangères, les opportunités ont été évoquées en commun. Selon le secrétaire d’État Markus Ederer, l’Eurasie qui a 4,7 milliards d’habitants est un « espace immense » pour la coopération. Par sa politique européenne de voisinage, la stratégie à l’égard de l’Asie centrale et celle de l’UE à l’égard de la Russie, l’UE a déjà créé des ouvertures afin d’élargir la « connectivité ». L’initiative de la route de la soie se place aussi dans ce contexte. L’Allemagne veut également profiter de sa présidence de l’OCDE pour parvenir à davantage de connectivité : la Chine sera l’hôte de la Conférence économique de l’OCDE en mai à Berlin.

www.auswaertiges-amt.de