L’UNICEF a 70 ans

L’UNICEF soutient depuis 70 ans les filles et les garçons souffrant de la faim, de la pauvreté ou de la violence

dpa/Jens Kalaene - UNICEF

Des vaccinations pour un enfant sur deux dans le monde, des centaines d’interventions d’urgence par an, des millions de livres scolaires : le Fonds des Nations unies pour l’Enfance (UNICEF) réalise un travail important, et ce depuis 70 ans. Il a été fondé en décembre 1946 à New York. A l’époque, son aide ne portait pas surtout sur l’Afrique ou l’Amérique latine mais sur une Europe marquée par la Seconde Guerre mondiale. Conformément à la maxime selon laquelle les enfants ne sauraient être les victimes des conflits politiques, l‘UNICEF distribua une aide humanitaire en Pologne, en Allemagne, en France et dans onze autres pays. Le lait en poudre, l’huile de foie de morue et les médicaments devaient garantir que les enfants survivent dans les villes européennes en ruines.

Distingué par le prix Nobel de la paix

Les priorités changèrent dès les années 1950, l’aide s’adressait désormais surtout aux pays en développement. Mais l’aide d’urgence, on s’en rendit vite compte, ne pouvait améliorer durablement la situation des enfants dans le monde. C’est pourquoi l‘UNICEF misait de plus en plus sur des approches globales, soutenait la création d’une couverture médicale et la production durable de produits alimentaires. Sa nouvelle orientation s’exprimait aussi dans une nouvelle appellation : le « Fonds des Nations unies pour l’aide d’urgence internationale à l’enfance » devint le « Fonds des Nations unies pour l’Enfance ». L’organisation obtint le prix Nobel de la paix en 1965.

Aujourd’hui, l’UNICEF se penche surtout sur le sort des jeunes réfugiés. Près de 50 millions d’enfants sont déracinés dans le monde, peut-on lire dans un compte-rendu publié en 2016. Pendant leur fuite, les enfants courent maints dangers : un voyage terriblement dangereux par-dessus les mers, le kidnapping, la traite humaine. Ils sont aussi souvent victimes de discrimination et de xénophobie et n’ont pas accès à l’éducation. C’est pourquoi l’UNICEF s’engage dans les pays voisins de la Syrie afin d‘améliorer la situation des jeunes réfugiés.

Il existe un Comité UNICEF en Allemagne depuis 1953. Des milliers de gens y travaillent bénévolement, sachant que, naguère, les enfants de leur pays ont, eux aussi, eu besoin d’une aide.

L’UNICEF fête ses 70 ans le 11 décembre 2016

www.unicef.org

© www.deutschland.de