Le SPD, les Verts et le FDP veulent former le nouveau gouvernement

L’Allemagne doit avoir un nouveau gouvernement avant Noël : le SPD, les Verts et le FDP entament des négociations pour former une coalition. 

Les éventuels partenaires au gouvernement: Lindner, Baerbock und Scholz
Les éventuels partenaires au gouvernement: Lindner, Baerbock und Scholz dpa

Après les élections au Bundestag du 26 septembre 2021, le SPD, les Verts et le FDP veulent former le nouveau gouvernement fédéral. Les trois partis entament officiellement des négociations pour former une coalition un mois après les élections. Leur gouvernement doit être formé avant Noël. Un aperçu sur les premières dispositions prises par les éventuels partenaires et sur les points délicats pour les négociations dans les semaines à venir.

Le résultat des entretiens exploratoires :

Avant le début des négociations en vue d’une coalition, le SPD, les Verts et le FDP ont exploré les possibilités de former un gouvernement commun au cours d’entretiens exploratoires. Un document de 12 pages contenant quelques décisions en est ressorti. Le salaire minimum légal doit passer à 12 euros de l’heure. L’âge requis pour voter aux élections européennes et du Bundestag doit être abaissé à 16 ans. On vise la construction de 400.000 nouveaux logements et il n’y aura pas de limitation de vitesse sur les autoroutes.

Un sujet épineux : la politique financière   

Les trois partis veulent beaucoup investir, notamment dans la protection du climat, la numérisation et l’éducation. On parle de 50 milliards d’euros supplémentaires par an. Parallèlement, les impôts ne devraient pas augmenter et le frein à l’endettement conservé. Les négociations sur le financement des investissements devraient s’avérer difficiles.

Le grand sujet de la protection du climat 

L’extension des énergies renouvelables doit s’accélérer « de manière drastique », estiment le SPD, les Verts et le FDP. Une obligation de toit à panneaux solaires pour les bâtiments commerciaux et industriels doit être adoptée. La sortie du charbon, prévue à l’origine d’ici à 2038, devrait être réalisée « idéalement » d’ici à 2030. Les prix de l’énergie devraient être au cœur des entretiens car les prix des carburants et du chauffage montent en flèche.  

Les questions de personnes

La répartition des postes vient normalement à la fin des négociations. Mais on discute déjà des personnalités qui seront à la tête du puissant ministère des Finances. On parle autant du chef du FDP, Christian Lindner, que du co-président des Vert, Robert Habeck. Pendant la campagne électorale, le candidat à la Chancellerie du SPD, Olaf Scholz, a toujours souligné que son gouvernement se composerait d’hommes et de femmes à parts égales. (avec la dpa)       

© www.deutschland.de