Angela Merkel – la chancelière

La première femme chancelière gouverne l’Allemagne depuis près de seize ans. Nos photos illustrent sa carrière politique.

Angela Merkel
picture alliance/dpa

Angela Merkel est née le 17 juillet 1954 à Hambourg. Peu après, son père prit un poste pastoral dans l’ancienne RDA et la famille s’installa dans l’est de l’Allemagne, derrière le Rideau de fer. Elle a passé un doctorat en physique et adhéra au Renouveau démocratique après la chute du mur. En 2005, Angela Merkel a été la première femme élue au poste de chancelier et la première ressortissante de l’ex-RDA à ce poste.

En route vers la Chancellerie

 

Merkel_01
picture-alliance/ dpa


Porte-parole du gouvernement en RDA – Après la chute du mur, Angela Merkel adhéra en 1989 au Renouveau démocratique (Demokratischer Aufbruch -DA) et devint en 1990 vice-porte-parole du premier et dernier gouvernement librement élu de la RDA. En 1990, le DA – et Angela Merkel avec lui – rejoint la CDU. Sur la photo, le ministre fédéral des Finances Theo Waigel est assis à droite, le ministre des Finances de la RDA Walter Romberg à gauche d’Angela Merkel.


 

Merkel_02
picture alliance /


Ministre dans le gouvernement d’Helmut Kohl – En 1991, le chancelier Helmut Kohl surprit le monde politique en nommant Angela Merkel ministre de la Condition féminine et de la Jeunesse. Auparavant, elle avait obtenu un mandat direct au Bundestag dans sa circonscription de Stralsund-Rügen-Grimmen, au Mecklembourg-Poméranie occidentale, mandat toujours renouvelé depuis. La photo a été prise en 1992 lors du congrès fédéral de la CDU à Düsseldorf.


 

Merkel_03
picture alliance / Georg J. Lopata


Cette docteure en physique a été ministre de la Condition féminine et de la Jeunesse jusqu’en 1994. Ici, elle reçoit à Bonn  en 1991 des enfants de Tchernobyl atteints de leucémie.


 

Merkel_04
picture-alliance / dpa


Angela Merkel est devenue ministre fédérale de l‘Environnement, ou plus exactement ministre de l’Environnement, de la Protection de la nature et de la Sûreté nucléaire, après la victoire de la CDU/CSU aux élections de 1994. La photo la montre en 1997 lors du marquage d’arbres abritant des pics avec Jochen Flasbarth, ancien président du Nabu et actuel secrétaire d’Etat au ministère de l’Environnement.


 

Merkel_05
picture-alliance / dpa


Angela Merkel a accédé à la présidence de la CDU le 10 avril 2000. Après la débâcle de la CDU/CSU aux élections du Bundestag en 1998 qui a conduit à un gouvernement de coalition entre le SPD et Les Verts avec le chancelier Gerhard Schröder (SPD), elle était déjà secrétaire générale de la CDU.


 

La première chancelière

 

Merkel_06
picture-alliance/ dpa/dpaweb


La première victoire – En 2005, le Bundestag élisait Angela Merkel première chancelière dans l‘histoire de l’Allemagne. Elle prêtait serment le 22 novembre devant le président du Bundestag Norbert Lammert. Elle était à la tête d’une coalition composée de la CDU/CSU et du SPD, traditionnellement appelée en Allemagne « grande coalition ».


 

Merkel_07
picture-alliance/ dpa


Sa première réélection a eu lieu en 2009. On savait dès le soir des élections qu’Angela Merkel resterait chancelière, mais cette fois dans une coalition avec le FDP.


 

Merkel_08
picture alliance / dpa


Sa deuxième réélection, en 2013, a conduit à la troisième grande coalition entre la CDU/CSU et le SPD dans l’histoire de l’Allemagne. L’ancienne et nouvelle chancelière reçoit des félicitations fleuries au Bundestag.


 

Merkel_09
picture alliance / Bernd Von Jutrczenka/dpa


Sa troisième réélection, en 2018, a vu la poursuite de la grande coalition. Angela Merkel reçoit son acte de nomination des mains du président fédéral Frank-Walter Steinmeier, comme à l’accoutumée. Sa prestation de serment a lieu devant le président du Parlement au Bundestag.


 

Les grandes crises

 

Merkel_10
picture-alliance / Sven Simon


La crise financière en Europe a valu à Angela Merkel sa mission la plus difficile au poste de chancelière. Le « plan de sauvetage de l’euro » a été très controversé en Allemagne. La photo montre la chancelière au Bundestag lors d’un vote sur les mesures de stabilisation de l’euro en 2010.


 

Merkel_11
picture alliance / dpa


Fukushima et la sortie du nucléaire ont été les moments les plus marquants et les plus lourds de conséquences des différents gouvernements Merkel. En 2010, elle avait résilié la sortie du nucléaire du gouvernement précédent. Après l’accident de Fukushima, Angela Merkel annonçait le 9 juin 2011 la fin de l’énergie nucléaire en Allemagne au Bundestag.


 

Merkel_12
dpa (www.dpa.de)


La crise des réfugiés en 2014 a été le plus grand défi humanitaire pour Mme Merkel au gouvernement. Face à des centaines de milliers de réfugiés, Angela Merkel appelait le pays à faire preuve de solidarité avec sa célèbre phrase « Wir schaffen das » (Nous y arriverons). Le selfie de ce Syrien dans un centre de réfugiés à Berlin a été pris en 2015.


 

Merkel_13
picture alliance/dpa/AP POOL


La pandémie du coronavirus a touché une Allemagne qui n’y était pas préparée. Dans la lutte contre le virus, le gouvernement Merkel a résolument misé sur le primat d’une action européenne commune.


 

Une chancelière pour le monde

 

Merkel_14
Nicolas Economou/NurPhoto


L’Union européenne a été au cœur de la politique étrangère des gouvernements Merkel. Cela correspond à une approche multilatérale de la politique extérieure allemande. La photo des chefs d’Etat et de gouvernement a été prise à Bruxelles en 2019.


 

Merkel_15
Copyright 2007, dpa (www.dpa.de)


Le multilatéralisme allemand se reflète dans l’estime qu‘à Mme Merkel pour les organisations internationales comme l’ONU ou les groupes informels comme le G7/G8 ou le G20. En 2007, la chancelière a reçu les chefs d’Etat et de gouvernement du G8 et le président de la Commission européenne José Manuel Barroso à Heiligendamm.


 

Merkel_16
picture alliance/dpa


Une relation particulière unit l’Allemagne et la France depuis des décennies. Cela se reflète dans les rapports confiants de Mme Merkel avec les présidents français, de Jacques Chirac à Emmanuel Macron (photo).


 

Merkel_17
picture-alliance/ dpa


George W. Bush a été le premier des quatre présidents qui ont gouverné les Etats-Unis pendant qu’Angela Merkel était chancelière. Ses gouvernements ont accordé la plus grande priorité aux relations transatlantiques et ont entretenu des relations étroites avec les Etats-Unis. La photo a été prise en 2008 pendant la visite de Mme Merkel à Washington.


 

Merkel_18
picture alliance / dpa


Barrack Obama a été le président américain politiquement le plus proche d’Angela Merkel, comme le reflète cette photo montrant un entretien défendu entre les deux chefs de gouvernement. Elle a été prise en 2015 lors du G7 en Allemagne, à Elmau, au pied du massif de Wetterstein dans les Alpes.


 

Merkel_19
picture alliance/dpa


Donald Trump et sa présidence ont mis les relations germano-américaines à une rude épreuve. Il n’y avait pratiquement aucun point commun entre l’approche multilatérale allemande et la politique de Trump. La célèbre photo du G7 à Québec en 2018 illustre les rapports entre les gouvernements allemand et américain au cours de ces années.


 

Merkel_20
picture alliance/dpa/Bundesregierung


Joe Biden incarne l’espoir du gouvernement allemand de revenir à une étroite alliance transatlantique basée sur des valeurs et des intérêts communs. Angela Merkel a rendu visite au nouveau président américain en juillet 2021.


 

Merkel_21
picture alliance / dpa


Wladimir Putin  a été un interlocuteur fréquent d‘Angela Merkel. La chancelière a toujours estimé qu’il ne fallait pas rompre la conversation avec la Russie. Même si les relations sont devenues toujours plus difficiles depuis l’annexion, illégale au regard du droit international, de la Crimée en 2014.


 

La chancelière en privé

 

Merkel_22
picture-alliance/ dpa


Joachim Sauer, chimiste, est marié depuis le 30 décembre 1998 à Angela Merkel. Ils apparaissent rarement ensemble en public. Le festival Richard-Wagner à Bayreuth, auquel la chancelière se rend régulièrement, est l’une de ces rares occasions. La photo remonte à 1998.


 

Merkel_23
picture alliance / Boris Roessler/dpa


Le losange que forme très souvent Angela Merkel avec ses mains fait l’objet de nombreux débats et plaisanteries mais ils n’apportent pas de conclusions satisfaisantes.


 

Merkel_24
picture alliance/dpa


Les blazers colorés sont l’image de marque de la chancelière. Ils permettent de la repérer facilement sur les photos de groupe dans les conférences internationales. Les médias ont souvent spéculé sur les messages que transporteraient les différentes couleurs – sans jamais parvenir à des résultats concluants. La photo montre Angela Merkel lors de ses vœux de Nouvel An à la télévision de 2005 (en bas à droite) à 2018 (à gauche en haut).


 

Merkel_25
picture alliance / dpa


Autant qu’on le sache, les animaux ne jouent aucun rôle dans la vie privée d’Angela Merkel. « J’aime les animaux », a-t-elle néanmoins répondu à un citoyen en 2019. Ici, elle caresse un kiwi lors d’une visite officielle en Nouvelle-Zélande en 2014.


 

Merkel_26
picture alliance / dpa

Un catta peut se targuer d’avoir été très proche de la chancelière, en public du moins. Le lémur l’a rencontrée en 2015 au Mecklembourg-Poméranie occidentale. Interrogée sur son animal préféré, elle répond : « Je trouve les crapauds communs très intéressants, tout comme les chauves-souris. »

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: