Dix thèses pour l’avenir de l’Afrique

Promouvoir le potentiel de l’Afrique : l’Allemagne emprunte des voies nouvelles dans sa coopération avec l’Afrique avec un plan Marshall. Dix thèses et trois exemples tirés de la pratique.  

Le plan Marshall avec l’Afrique : des opportunités pour les jeunes Africains
Le plan Marshall avec l’Afrique : des opportunités pour les jeunes Africains dpa

« Nous avons besoin d’un changement de paradigme. Nous devons comprendre que l’Afrique n’est pas le continent de ressources bon marché et que ses habitants ont besoin d’infrastructures et d’un avenir. » Le plan Marshall avec l’Afrique, présenté par le ministre fédéral du Développement Gerd Müller en 2017, se fonde sur cette conviction.

Quel est l’objectif du plan Marshall avec l’Afrique ?

Le plan Marshall avec l’Afrique décrit une nouvelle dimension de la coopération pour le développement – avec la fin des pratiques « donneur-receveur » et vers plus de responsabilité propre. L’objectif est une Afrique prospère dont le développement est boosté par les potentiels de sa population.

Quelles sont les dix thèses du plan Marshall avec l’Afrique ?

Le plan Marshall formule dix thèses qui doivent faire progresser le développement économique de l’Afrique :

  1. Nous avons besoin d’un nouveau contrat d’avenir entre l’Europe et l‘Afrique.
  2. L’Afrique a besoin de solutions africaines.
  3. La priorité est donnée aux emplois et aux opportunités pour les jeunes.
  4. Des investissements pour le développement des entreprises.
  5. Une création de valeur au lieu d’une exploitation.
  6. Demander et soutenir les conditions-cadres politiques.
  7. Des partenariats pour les réformes au lieu de saupoudrer.
  8. Un régime global équitable.
  9. Les seules subventions publiques pour le développement ne sont pas la solution.
  10. Nous n‘oublions personne.

Comment l’Allemagne soutient-elle l’économie en Afrique ?

Trois exemples : Avec l’Union africaine, le ministère fédéral de la Coopération économique pour le Développement (BMZ) a mis sur pied la « Skills Initiative for Africa » afin d’améliorer la formation professionnelle, notamment celle des filles et des femmes. Le BMZ soutient en outre les pays partenaires dans la construction d’une infrastructure de qualité afin que les produits africains répondent aux demandes des marchés d’exportation. Le BMZ conclut également un partenariat exclusif de réforme avec certains pays et aide par exemple au développement des énergies renouvelables et au développement du secteur financier. En retour, les pays s’engagent à des réformes qui doivent mener à un plus fort engagement de l’économie privée.

Le plan Marshall avec l’Afrique est-il une initiative allemande ?

Le Plan Marshall avec l’Afrique est une initiative allemande dans le cadre du l’initiative du G20 « Compact for Afrika ». En mai 2018, le ministre fédéral du Développement Gerd Müller a présenté, avec le secrétaire d’Etat français chargé du développement, Jean-Baptiste Lemoyne, une approche commune des relations UE-Afrique après 2020. Cette approche prévoit un partenariat économique ambitieux de l’UE avec l’Afrique.