La formation en alternance, une réussite

La formation professionnelle en alternance a fait ses preuves pour lutter contre le chômage des jeunes et le manque de personnel qualifié. Nombre de pays souhaitent aujourd’hui reprendre ce modèle en coopération avec l’Allemagne.

dpa - Education

La formation professionnelle made in Germany est une réussite à l’exportation. L’Allemagne coopère déjà avec plus de 100 pays s’intéressant au concept allemand. Lors d’une conférence pour tirer un bilan et réunissant le ministère fédéral de l’Education, le ministère fédéral des Affaires étrangères et le ministère fédéral du Développement à Berlin, des hommes politiques, des gestionnaires de l’économie et de l’éducation ainsi que des représentants d’organisations débattirent de la manière d’approfondir encore cette coopération. 

L’Allemagne réussit depuis des décennies avec son système de formation professionnelle en alternance. Les apprentis acquièrent des aptitudes pratiques en entreprise et des connaissances théoriques en école professionnelle. Ce mode de formation a fait ses preuves pour lutter contre le chômage des jeunes et le manque de personnel qualifié, il est donc considéré comme une réussite à l’international. En 2013, le gouvernement fédéral a présenté un document de synthèse stipulant que l’Allemagne veut mettre son expertise de la formation en alternance à la disposition des pays partenaires intéressés. Ceux-ci peuvent se faire conseiller par des spécialistes de l’éducation quand ils veulent introduire dans leurs pays un système de formation professionnelle inspiré du modèle allemand.  

La coopération internationale en matière de formation professionnelle a nombre d’effets positifs. Les jeunes obtiennent une perspective dans leur pays, ce qui renforce la paix sociale car du personnel bien formé est source d’avantages compétitifs. « L’économie allemande est fortement orientée à l’exportation, notamment dans la construction mécanique et la technologie de pointe », dit le Professeur Maria Böhmer, ministre d’Etat au ministère fédéral des Affaires étrangères. « Quand les entreprises allemandes vendent leurs produis à l'étranger, elles ont aussi besoin de personnel sur place sachant utiliser les machines. » Une formation professionnelle adéquate y contribue. Mme Böhmer souligne que la formation est un élément clé du développement durable. L’engagement de l’Allemagne dans ce domaine correspond aux objectifs de l’Agenda 2030 des Nations Unies pour la durabilité.

Plus de pratique en Slovaquie

Nombre de pays n’ont pas de formation professionnelle systématique. Quand les entreprises embauchent du personnel, elles le forment brièvement. Dans certains pays, la formation professionnelle existe mais reste souvent théorique, l’aspect pratique manque. « Comme on a investi trop peu d’argent depuis de nombreuses années, le système ancien a mauvaise presse », dit Guido Glania, membre de la direction de la Chambre du commerce et de l’industrie germano-slovaque. Celle-ci sert de partenaire aux acteurs slovaques qui veulent introduire un nouveau système de formation professionnelle, plus orienté sur la pratique. 

Du personnel qualifié pour le Mexique

La formation en alternance allemande est également demandée de l’autre côté de l’Atlantique. L’industrie automobile mexicaine a, à elle seule, besoin de 400.000 personnes qualifiées supplémentaires. Et nombre d’autres entreprises ont les mêmes besoins. L’ambassadeur allemand Viktor Elbling qualifie donc le Mexique de « pays industriel sans ouvriers qualifiés ». Avec le soutien technique et financier de l’Allemagne, une table ronde a été établie avec des spécialistes de l’économie et de l’éducation qui œuvrent à l’établissement du système de formation professionnelle en alternance au Mexique. « Au début, les petites entreprises ont eu du mal avec ce concept », explique Viktor Elbling. Nombre d’entre elles craignaient que les apprentis ne provoquent des coûts élevés et ne passent ensuite chez leurs concurrents. Le diplomate souligne les bons résultats du concept : « Avec leur formation, les jeunes acquièrent de la confiance en soi. Ils ont l’impression d’avoir plus appris et obtenu plus de résultats que leurs camarades du même âge. » Un tiers des apprentis sont des femmes.

Une formation technique en Afrique

En Afrique du Sud, 600 entreprises allemandes fournissent quelque 100.000 emplois. Ici aussi, le personnel qualifié manque. « Alors que presque tous les enfants d’une même classe d’âge sont scolarisés, les entreprises estiment que le niveau de formation baisse d’année en année », dit Alois Schneider, chef de service au ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement. Cela s’expliquerait entre autres par le fait que les professeurs des régions éloignées sont payés mais ne s’y rendent pas pour y enseigner. Des projets de formation professionnelle doivent y remédier. Les jeunes, notamment, y seront formés à des métiers techniques avec le soutien de l’Allemagne. Nombre de ces projets sont spécialisés dans les énergies renouvelables. 

Dans la coopération internationale pour la formation professionnelle, l’Allemagne met l’accent sur l’Afrique. Un plan Marshall doit contribuer au développement pacifique du continent dont la population aura doublé d’ici à 2050. « Nombre de jeunes n’ont pas de

perspectives », dit Alois Schneider. Quelque 20 millions de nouveaux emplois sont nécessaires chaque année. Les projets de formation professionnelle, organisés avec le soutien de l’Allemagne, sont un premier pas dans la bonne direction. Au Rwanda, où la guerre civile régnait naguère, les jeunes apprennent le métier de cuisinier ou d’agriculteur. Tout cela assure l’avenir. « Nombre de gens ayant suivi une formation professionnelle en alternance se mettent ensuite à leur compte, créant ainsi de nouveaux emplois », estime la ministre d’Etat Maria Böhmer.

GOVET informe dans le monde entier

Avec GOVET – l’acronyme de German Office for International Cooperation in Vocational Education and Training –, le gouvernement fédéral a créé en 2013 un centre de liaison sur le thème de la coopération internationale dans la formation professionnelle. GOVET propose aux personnes intéressées à l’étranger des informations sur la formation professionnelle en alternance, une base de données sur les projets allemands de formation professionnelle dans le monde et des services de conseil et d’intermédiation. 

En savoir plus sur les projets allemands de formation professionnelle à l’international 

© www.deutschland.de