« Des connaissances qui font référence »

La virologue Sandra Ciesek décrit la nouvelle attention dont elle et sa discipline jouissent, les réalisations éminentes et ses espoirs pour demain.

La virologue Sandra Ciesek à Francfort
La virologue Sandra Ciesek à Francfort dpa

La professeurs Sandra Ciesek dirige  Institut für medizinische Virologie am Universitätsklinikum Frankfurt am Main. In einem Podcast des Senders NDR informiert sie mit ihrem Kollegen Christian Drosten Millionen Menschen in Deutschland über aktuelle Themen rund um das Covid-19-Virus.

Mme la professeure Ciesek, votre personne et votre discipline sont au cœur de l’attention depuis un an. Vous y attendiez-vous ?
Dans les milieux spécialisés, on savait que, tôt ou tard, il y aurait une
pandémie avec de graves conséquences pour la santé mondiale et qu’un virus en serait responsable.  Mais, en janvier 2020, je ne m’attendais pas à ce que l’événement du siècle soit imminent lorsqu’il y eut les premiers articles sur une nouvelle maladie pulmonaire à Wuhan. Depuis, mon présent n’a plus grand chose à voir avec mon quotidien d’hier.

La réalisation la plus éminente de l’Allemagne est le développement du vaccin à ARNm par Biontech.

Sandra Ciesek, virologue

Comment résumez-vous l’année passée en ce qui concerne la virologie en Allemagne ? Et quelles sont les réalisations éminentes quant à la pandémie de la Covid-19 ?
Je crois que ma discipline n’avait encore jamais été autant au centre de l’attention en Allemagne. La virologie médicale est une petite discipline, on connait ses confrères et leurs axes de travail. Tous les instituts de virologie se penchent maintenant sur le même pathogène, la coopération a parfaitement fonctionné et a été très enrichissante. A mon avis, la réalisation la plus éminente de l’Allemagne pendant la pandémie a été le développement du vaccin à ARNm par Biontech.

Comment jugez-vous le site de la recherche allemand en matière de virologie et de pandémie de la Covid-19 ?
Dans la recherche sur la Covid-19, les virologues en Allemagne jouent un rôle important à l’international. Avec la coopération interdisciplinaire, on a obtenu de nouvelles connaissances sur la biologie moléculaire et l’immunologie mais aussi sur les aspects cliniques de la Covid-19. Les virologues allemands ont aussi obtenu des connaissances qui font référence dans d’autres domaines comme les hépatites virales ou le VIH.

Qu’attendez-vous des douze prochains mois ?
J’espère qu’on parviendra à proposer d’abord une vaccination à toutes les personnes ayant un risque élevé d’avoir une forme grave de la Covid-19 pour réduire rapidement le nombre de décès. Ensuite, j’espère beaucoup que la vie de tous se normalisera au fur et à mesure que le nombre de personnes immunisées augmentera. Je me réjouis d’avance de ma première sortie sans masque pour faire du shopping.         

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: