La valeur de la patrie

La sociologue Jutta Allmendinger explique quelles valeurs sont communes aux gens en Allemagne et ce que « la patrie » signifie pour eux

Jutta Allmendinger, sociologue
Jutta Allmendinger, sociologue Boris Schaarschmidt

Madame Allmendinger, pour l’étude sur l’héritage, vous avez étudié ce qui est important pour les Allemands et ce qu’ils souhaitent transmettre aux prochaines générations. Dans ce contexte, quelle est l’importance de « la patrie » ?

Pour la plupart des gens en Allemagne le « sentiment d’appartenance » est très important. Le « nous » est associé à l’interaction, à la confiance et à la solidarité. La patrie se place également aux premiers rangs. C’est un concept qui est fortement lié au « nous ».

La « patrie » a de nombreuses facettes. A quoi ce terme est-il associé en premier lieu ?

Nous avons analysé 15 différentes notions de la patrie. Les concepts qui représentent le bien-être sont les plus plébiscités. La grande majorité des personnes interrogées perçoivent la patrie comme un lieu où l’on se sent protégé, où vit la famille, où l’on vit actuellement et où l’on a ses amis. Nous trouvons aussi un facteur territorial-nationaliste. Les personnes pour qui ce dernier est important citent l’Allemagne comme leur patrie ou le lieu où l’on parle leur langue ou où elles possèdent un terrain ou une maison. Un troisième facteur est une culture ou une religion commune.

Au cours de votre carrière, vous vous êtes beaucoup déplacée. Où avez-vous eu le sentiment de patrie et où vous a-t-il manqué ?

Le plus important est que c’est toujours volontairement que j’ai déménagé. Je n’y ai jamais été obligée et ce n’était pas dans l’urgence. C’est pourquoi je considère avoir plusieurs patries. Bien sûr, je me sens parfois sans patrie et isolée. La proximité de personnes et de lieux me manque. Mais ce n’est que comme cela que l’on trouve de nouvelles patries. Sans mes nombreuses anciennes patries je n’aurais jamais eu le courage d’en chercher de nouvelles et d’avoir la possibilité d’en trouver.

Prof. Jutta Allmendinger est sociologue et présidente du Centre de recherche en sciences sociales (WZB) à Berlin.

Interview: Martin Orth

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: