La Deutsche Aidshilfe a 30 ans

La Deutsche Aidshilfe vient en aide aux personnes porteuses du VIH.

picture-alliance/R.Goldmann - World AIDS Day
picture-alliance/R.Goldmann - World AIDS Day picture-alliance/R.Goldmann - World AIDS Day

Il existe encore des idées fausses ou dépassées sur le sida, cette maladie qui se déclare à la suite d’une infection avec le virus d’immunodéficience humaine, le VIH. Or bien des choses ont changé en Allemagne depuis que l’hebdomadaire Der Spiegel décrivait pour la première fois la maladie en 1982 et que le premier patient allemand était diagnostiqué quelques semaines plus tard. Les chercheurs ont mis au point des médicaments qui permettent largement au système immunitaire de fonctionner. Naguère, le diagnostic était synonyme de décès ; aujourd’hui, en commençant un traitement à temps, on a en Allemagne une espérance de vie presque normale. Et plus de 90 % de la population allemande est opposée à l’exclusion des personnes atteintes du VIH et du sida. Les sondages le confirment.

 

La Deutsche Aidshilfe (DAH, Fédération allemande de soutien face au sida) a largement contribué à ces changements. Elle a fêté ses 30 ans d’existence en septembre 2013. Fédérant plus de 120 associations de soutien face au sida, elle informe sur tous les sujets touchant à la maladie, des aspects médicaux aux questions juridiques en passant par les drogues, la sexualité et le travail. L’Internet est l’un des instruments les plus importants de la DAH. En 2012, l’offre de son site touchait 354.000 personnes, l’association est aujourd’hui la grande source d’information sur le VIH et le sida, constate l’université de Greifswald.

 

Ce n’est pas étonnant puisque la DAH a initié nombre de projets innovants. Comme cette campagne lancée pour son anniversaire sous le titre « Vous ne le saviez pas ? » qui corrige les idées dépassées sur la vie avec le virus, lutte contre la discrimination et met en lumière les déficits dans la prise en charge des malades. La DAH se consacre aussi à nombre de projets qui facilitent la vie des porteurs du VIH. Avec l’Agence nationale du travail, l’organisation a conclu une coopération pour que les porteurs du VIH soient mieux conseillés dans les agences recherchant et proposant des emplois. Et le réseau « Afro-Leben+ » élabore des stratégies pour lutter contre la stigmatisation des migrants porteurs du VIH.

 

Journée mondiale du sida le 1er décembre 2013

 

www.welt-aids-tag.de

www.aidshilfe.de

www.aids-stiftung.de

www.bzga.de

© www.deutschland.de