« Je découvre sans cesse quelque 
chose de nouveau »

Le joueur de tuba David Glidden est né aux Etats-Unis et adore la culture allemande.

Hessischer Rundfunk/Anna Meuer/Tim Wegner

Goethe et Schiller, je les lis encore en anglais, ma langue maternelle. Mais, depuis 24 ans que je joue du tuba au hr-Sinfonieorchester à Francfort, l’un des grands orchestres radio-symphoniques allemands d’envergure internationale, je suis aussi très à l’aise en allemand. Jeune musicien, je rêvais déjà de vivre en Allemagne, sa culture m’a toujours fasciné. Après mes études, je voulais absolument quitter l’Illinois, aux Etats-Unis. J’ai déménagé plus de 20 fois et vécu aussi cinq 
ans en Italie. Aujourd’hui, j’habite à 
Aschaffenburg avec ma famille. Nous partons souvent en randonnée, jouissant des paysages du Spessart – et visitons volontiers les musées de Francfort. J’adore aussi l’eau : je nage huit kilomètres tous les matins avant les répétitions de l’orchestre. Rentrer aux Etats-Unis ? Je ne crois pas. L’Allemagne est l’un des plus beaux pays où vivre. J’y découvre sans cesse quelque chose de nouveau.