Lutter contre le poison

Comment l'Allemagne œuvre-t-elle en faveur du vivre ensemble? Tour d'horizon des initiatives nationales et locales contre le racisme.

Mémorial pour les victimes de l'attaque d'extrême droite à Hanau
Mémorial pour les victimes de l'attaque d'extrême droite à Hanau dpa/pa

L’Allemagne est un pays à la société plurielle, marquée par la diversité des modes de vie. La Loi fondamentale est à la base de ce vivre-ensemble fondé sur l’intangibilité de la dignité humaine. Les valeurs démocratiques fondamentales doivent sans cesse être promues – et défendues contre la discrimination, la xénophobie et l’antisémitisme. L’attentat d’extrême-droite perpétré le 19 février 2020 à Hanau, qui a tué dix personnes, l’a une fois de plus souligné.

Comment le gouvernement fédéral a-t-il réagi à l’attentat d’extrême-droite à Hanau?

La chancelière Angela Merkel a fermement condamné l‘attentat et profondément déploré la hausse de la violence raciste. « Le racisme est un poison. La haine est un poison. Ce poison est présent dans notre société et est responsable de crimes déjà trop nombreux. »  A la suite de l’attentat, le gouvernement fédéral a annoncé la création d’un groupe d’experts pour combattre l’islamophobie et d’un comité interministériel sur l’extrémisme de droite.

L'Allemagne est-elle dotée d'une stratégie nationale contre le racisme?

Oui, il existe un Plan national d'action contre le racisme. Sa dernière actualisation remonte à  juin 2017. Ce plan prend également en compte les discriminations à l'encontre des personnes homosexuelles et transsexuelles. Il notamment pour principes la protection des victimes de discriminations, la condamnation des auteurs d'actes de violence à caractère raciste et la lutte contre le racisme et la haine sur Ie net. Ce plan a également pour but d'encourager l'éducation politique, la diversité dans le monde du travail et l'engagement citoyen.

Le programme fédéral Demokratie leben (Vivre la démocratie) est une composante importante pour la prévention de l’extrémisme et la promotion de la démocratie ; il s’adresse aux enfants, aux adolescents et aux jeunes adultes. Le ministère fédéral de la Famille soutient ainsi depuis 2015 des projets qui œuvrent à la démocratie et combattent la xénophobie. Le programme a investi 115,5 millions d’euros dans cette mission pour la seule année 2019.

En savoir plus: Programme fédéral contre le racisme

Quel soutien apporte le gouvernement allemand à l'engagement citoyen contre les discriminations?

La démocratie et la tolérance s'épanouissent dans le vivre ensemble, que ce soit dans la rue, entre voisins, entre élèves ou entre collègues. C'est pour cette raison que le gouvernement allemand soutient les acteurs de la société civile. L'„Alliance pour la Démocratie et la Tolérance – contre l'Extrémisme et la Violence“ (Bündnis für Demokratie und Toleranz — gegen Extremismus und Gewalt, BfDT) rassemble de nombreux projets, groupes et associations à l'échelle du pays, à qui elle offre conseil, partage d'expériences et visibilité médiatique. La BfDT est rattachée à l'Agence fédérale pour l'Éducation civique et profite ainsi de son expertise. Le site internet de l'„Alliance pour la Démocratie et la Tolérance“ présente plusieurs projets inspirants et permet aux citoyens de s'informer sur les initiatives se trouvant près de chez eux.

Y a-t-il des fondations qui luttent contre le racisme et les discriminations?

Plusieurs fondations allemandes luttent contre l'extrémisme de droite, le racisme et l'antisémitisme, à l'instar de la Fondation Amadeu Antonio, qui a vu le jour en 1998, de la Fondation F.C. Flick, de la Fondation Mémoire, Responsabilité et Avenir ou encore de la Fondation contre le racisme. Cette dernière coordonne le programme des Semaines internationales contre le racisme.

Parle-t-on du racisme dans les écoles allemandes?

Un travail éducatif de lutte contre les discriminations et de promotion de la tolérance et du vivre ensemble est mené auprès des élèves dans tous les Länder ainsi qu'à l'échelle locale. Environ 2.500 écoles allemandes font aujourd'hui partie du réseau européen Schule ohne Rassismus — Schule mit Courage („école sans racisme — école avec courage“).

Semaines internationales de la lutte contre le racisme, du 16 au 29 mars 2020

© www.deutschland.de