Annalena Baerbock annonce que l'échange de chars avec la République tchèque est sur le point d'aboutir

Annalena Baerbock, la ministre allemande des Affaires étrangères, a invoqué l'unité européenne et la solidarité avec l'Ukraine au cours de sa visite en République tchèque et en Slovaquie.

Baerbock: Panzer-Ringtausch mit Tschechien vor dem Abschluss
dpa

Prague/Bratislava (dpa) - Les négociations entre l'Allemagne et la République tchèque sur un échange de chars en soutien à l'Ukraine sont sur le point d'aboutir. C'est ce qu'a annoncé cette semaine Annalena Baerbock, la ministre allemande des Affaires étrangères. Nous sommes « dans la phase de finalisation du contrat commun », a-t-elle déclaré après une rencontre avec son homologue tchèque Jan Lipavsky à Prague. Du point de vue de la ministre des Affaires étrangères, l'accord pourrait servir de modèle pour des accords avec d'autres pays. « Nous devons regarder de près comment nous pouvons le transposer à d'autres pays, afin que les livraisons aient lieu rapidement ».

En mai, le gouvernement allemand avait déjà convenu avec le gouvernement tchèque de mettre à disposition des forces armées tchèques 15 chars allemands Leopard 2 en échange de la livraison de 20 chars T-72 de conception soviétique en Ukraine. L'idée de l'échange circulaire est née peu après le début de la guerre en Ukraine, avec pour objectif d'approvisionner l'Ukraine en armes lourdes le plus rapidement possible.

Annalena Baerbock s'est rendue ensuite à Bratislava, où elle a promis à la Slovaquie que des soldats allemands et des missiles antiaériens Patriot allaient être stationnés sur son territoire pendant une longue durée afin de la protéger d'une menace russe. « Les Patriot resteront aussi longtemps que vous en aurez besoin ici sur place », a-t-elle déclaré à l'issue d'un entretien avec son homologue Ivan Korcok. « Ce n'est pas une histoire sans lendemain, c'est une solidarité vécue. Nous sommes ensemble aussi sur cette question de sécurité ».