Coronavirus : les règles restent les mêmes

Les règles existantes visant à limiter la propagation du coronavirus en Allemagne restent en vigueur pour le moment. Le gouvernement fédéral va toutefois lancer une nouvelle campagne de vaccination.

Olaf Scholz nach Beratungen zu Corona-Maßnahmen
dpa

Berlin (dpa) - Face à la propagation fulgurante du variant Omicron du coronavirus en Allemagne, les restrictions en vigueur jusqu'ici vont être maintenues. Une décision prise ce lundi par le chancelier allemand Olaf Scholz et les ministres-présidents des Länder. « Il faut maintenir le cap pour l'instant », a déclaré le chancelier.

La voie prise par l'Allemagne, comprenant des restrictions très strictes en matière de contacts, a contribué à ce que l'Allemagne puisse aujourd'hui maîtriser la pandémie différemment que de nombreux pays voisins. « Le nombre d'infections est malgré tout très élevé, c'est pourquoi nous devons nous aussi rester prudents », a déclaré Olaf Scholz.

Afin d'augmenter le taux de vaccination dans le pays, le gouvernement allemand veut intensifier la promotion de la protection vaccinale contre le coronavirus. Olaf Scholz a expliqué que le gouvernement avait redoublé d'efforts pour lancer une nouvelle campagne de vaccination et de rappel vaccinal. En plus d'une campagne d'affichage ayant pour slogan « vacciner aide », des messages seront diffusés plus fréquemment et sur les réseaux sociaux. L'objectif est de convaincre le plus possible de personnes de se faire vacciner dans les prochains jours et les prochaines semaines, surtout en ce qui concerne la première et la troisième injection.

Selon l'Institut Robert Koch, 75,5 pour cent de la population allemande a reçu jusqu'ici au moins une dose de vaccin contre le coronavirus. Le gouvernement fédéral veut atteindre la barre des 80 pour cent de primovaccinés d'ici la fin du mois. 73,4 pour cent de la population dispose d'une protection complète, généralement atteinte à partir de deux doses de vaccin. Toujours selon le RKI, plus de la moitié de la population allemande a déjà reçu une piqûre de rappel.