La visite d’adieu de Mme Merkel en Israël

Lors de sa dernière visite en Israël comme chancelière, Angela Merkel a réitéré la responsabilité des futurs gouvernements allemands pour la sécurité d’Israël.

Merkel
dpa

Jérusalem (dpa) La chancelière Angela Merkel a défini la sécurité d’Israël comme « point central » des futurs gouvernements allemands. « L’Allemagne n’est pas neutre quand il y va de la sécurité d’Israël, au contraire, la sécurité d’Israël fait partie de notre raison d’Etat », a-t-elle déclaré lundi à Jérusalem. Cela vaut aussi lorsqu’on est d’un avis différent sur certaines questions. Chaque gouvernement allemand s’y sentira obligé, tout comme à lutter contre l’antisémitisme.

C’est la septième visite bilatérale de Mme Merkel en Israël où elle s’est rendue pour la première fois en 2006, sa dernière visite remontant à il y a trois ans. La chancelière est très estimée en Israël. Lors de sa visite d’adieu, Mme Merkel est aussi allée au mémorial de l’Holocauste Yad Vashem à Jérusalem où elle a déposé une couronne en présence du chef de gouvernement Bennett. « Chaque visite à Yad Vashem me touche au plus profond à chaque fois », a-t-elle écrit dans le livre d’or du mémorial. « Les crimes contre le peuple juif qui y sont documentés sont pour nous, les Allemands, un avertissement et une responsabilité permanente. »

Le chef du gouvernement israélien Bennett a rendu hommage à Mme Merkel en la qualifiant de « boussole morale de tout le continent européen » et « de véritable amie de l’Etat juif d’Israël ». Le président Isaac Herzog a surpris Mme Merkel avec un cadeau original : la création d’une bourse d’honneur à son nom pour d’éminents chercheuses et chercheurs à l’Institut Weizmann, l’un des organismes de recherche leaders dans le monde.

Source : dpa, traduction : deutschland.de