L’Allemagne envoie un signal lors du Mondial de foot

La ministre fédérale de l’Intérieur Nancy Faeser et l’équipe de foot allemande s’opposent à l’interdiction du brassard « One Love » par la FIFA.

Deutschland setzt Zeichen bei Fußball-WM
picture alliance/dpa

Al-Rajjan (dpa) - Lors du Mondial de foot au Katar, la ministre fédérale de l’Intérieur Nancy Faeser a lancé un signal en faveur de la diversité et de l’ouverture d’esprit avec un brassard « One-Love ». Mme Faeser la portait en tribune pendant le premier match de l’équipe allemande contre le Japon. Avant le coup d’envoi, les footballeurs allemands ont eux aussi lancé un signal : tous les joueurs se sont couverts ostensiblement la bouche pendant la photo d’avant-match – un message clair lancé à la Fédération Internationale de Football Association qui a interdit le port du brassard de capitaine « One Love » à Manuel Neuer et six autres capitaines européens, les menaçant de sanctions.

L’équipe allemande a perdu son match par 2 à 1 face au Japon. L’équipe de l’entraîneur Hansi Flick est ainsi soumise à une forte pression lors de son deuxième match contre l’Espagne dimanche car elle est risque de devoir quitter le Mondial si elle connaît une seconde défaite.

La ministre fédérale de l’Intérieur Nancy Faeser a qualifié de « grave erreur » et « d’inacceptable » l’interdiction de la FIFA de porter le brassard « One Love ». Il n’est pas normal « d’intervenir dans un tournoi de cette manière. J’espère que l’on éclaircira juridiquement s’il est licite d’appliquer des sanctions », déclarait Mme Faeser à la première chaîne de télévision allemande ARD.

La Fédération allemande de football (DFB) déclarait que les droits humains ne sont pas négociables. « Cela devrait être évident. Mais ça ne l’est malheureusement toujours pas. C’est pourquoi ce message est si important pour nous. Nous interdire le brassard, c’est nous interdire de parler. »