L’Allemagne prend la présidence du G7

L’Allemagne a pris la présidence du groupe des grandes puissances économiques démocratiques. Le chancelier Olaf Scholz a des projets ambitieux.

Deutschland übernimmt Vorsitz der G7
dpa

Berlin (dpa) – L’Allemagne préside le G7 pendant un an, le groupe des grandes puissances économiques démocratiques (photo : présentation du logo). Son moment phare sera une rencontre au sommet du 26 au 28 juin 2022 au château d’Elmau, dans les Alpes bavaroises, sous l’égide du chancelier Olaf Scholz (SPD).

La protection du climat, la lutte contre la pandémie et le renforcement de la coopération internationale et des démocraties dans le monde seront les grands thèmes de cette année. « Nous mettons cette présidence à profit pour que ce groupe de pays devienne un pionnier. Le pionnier d’une économie climatiquement neutre et d’un monde juste », a déclaré le chancelier Scholz lors de son allocution de Nouvel An. « La coopération internationale est importante. Dans un monde comptant bientôt dix milliards d’habitantes et d’habitants, nous ne pourrons faire entendre notre voix que si nous parlons en chœur avec nombre d’autres pays. »

Outre l’Allemagne, les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne, l’Italie, le Japon et le Canada font partie du « groupe des Sept ». Ce cercle des pays industrialisés occidentaux a été fondé en 1975 par l’ex-chancelier Helmut Schmidt et l’ancien président français Valéry Giscard d'Estaing pendant une crise économique mondiale, tout d’abord avec six pays rejoints un an plus tard par le Canada. La Russie y a été admise en 1998 avant d’en être exclue en 2014 en raison de l’annexion de la Crimée ukrainienne. Un retour de la Russie dans le groupe n’est pas en vue. Le G7 cherche aujourd’hui à accentuer son profil de groupe d’Etats défendant les valeurs occidentales dans la compétition des systèmes avec des pays comme la Chine et la Russie.

Source : dpa, traduction : deutschland.de