Le football allemand opposé à la Super League

Le football allemand fait bloc dans son opposition au projet d'alliance de douze clubs européens pour former une Super League. 

Deutscher Fußball contra Super League
dpa

Hambourg (dpa) – Le football allemand contre la Super League : de hauts représentants des principaux clubs de 1ère et 2ème ligue ainsi que d'anciens joueurs de l'équipe nationale se sont unis contre la Super League européenne que prévoient de former douze grands clubs d'Espagne, d'Italie et d'Angleterre. La position commune défendue par les représentants des clubs, qui rejettent catégoriquement ce projet, est la suivante : la création d'une Super League ferait du tort à la Ligue des champions, la compétition la plus importante de l'UEFA.
« Ce ne serait pas bon pour le football », a déclaré lundi Hansi Flick (photo), l'entraîneur du FC Bayern Munich, champion en titre, au sujet de ce projet. « C'est cynique et hypocrite de prétendre qu'il s'agit d'une étape pour le bien du football, qui corresponde aux souhaits des supporters, comme le font les instigateurs de cette ligue », ont déclaré Max Eberl et Stephan Schippers, PDG du Borussia Mönchengladbach, dans une lettre commune. Ils évoquent une « attaque contre les compétitions entre les clubs de l'UEFA, mais aussi dirigée contre les ligues nationales. »
Oliver Mintzlaff, le PDG du RB Leipzig, a réagi de la même façon à l'offensive menée par l'alliance formée par les douze clubs. « Nous sommes des défenseurs de la compétition sportive. » Ce qui à ses yeux, dans le domaine du football professionnel, consiste à « s'affronter dans le cadre du championnat national pour se hisser à une place donnant droit à participer à une compétition internationale ».
Les anciens joueurs de l'équipe d'Allemagne de football Lukas Podolski et Mesut Özil ont également émis de vives critiques au sujet de la Super League. Cette initiative est une « insulte à ce en quoi je crois : le football c'est le bonheur, la liberté, la passion, les fans et c'est pour tout le monde », a écrit Podolski. « Les enfants grandissent avec le rêve de gagner la Coupe du monde et la Ligue des champions — pas une quelconque Super League », a déclaré Özil. 

Source : dpa, traduction : deutschland.de