Briser le blocus des exportations de céréales

Les ministres des Affaires étrangères du G7 délibèrent sur la Baltique. Annalena Baerbock met en garde contre une crise alimentaire mondiale en raison de l’agression de l’Ukraine par la Russie.

G7 will Blockade ukrainischer  Getreideexporte brechen
dpa

Wangels (dpa) - Le G7, regroupant les sept grands pays industrialisés démocratiques, veut assurer que l’Ukraine puisse rester un grand exportateur de céréales malgré la guerre d’agression russe. Il délibère sur la manière de briser le blocus imposé par la Russie pour livrer les céréales ukrainiennes dans le monde, a dit la ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock (Les Verts) jeudi, au début des délibérations avec ses homologues des pays membres du G7 à Weissenhäuser Strand sur la Baltique. Actuellement, 25 millions de tonnes de céréales sont bloqués par la guerre dans les ports ukrainiens, notamment à Odessa.

L’Allemagne préside actuellement le G7. Outre la République fédérale, les pays membres de l’Otan que sont Etats-Unis, le Canada, la France, la Grande-Bretagne et l’Italie ainsi que le Japon font partie de ce groupe.   

Les pays africains et du Proche-Orient ont un besoin urgent de ces céréales, a souligné Mme Baerbock. Une crise alimentaire se prépare, aggravée par l’impact du changement climatique dans le monde. L’Ukraine fait partie des plus grands fournisseurs de céréales dans le monde. Ainsi, selon l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), elle était en 2021 le troisième exportateur d’orge et le cinquième exportateur de blé.

Vendredi, le ministre moldave des Affaires étrangères Nicu Popescu, tout comme son homologue ukrainien Dmytro Kouleba rejoindront pour un temps la rencontre sur la Baltique. On craint que la petite république limitrophe de l’Ukraine ne devienne la prochaine cible de la Russie. La ministre indonésienne des Affaires étrangères Retno Marsudi doit également rejoindre temporairement la rencontre en visioconférence, l’Indonésie ayant actuellement la présidence du G20, le groupe des vingt grands pays industrialisés et émergents.

Source : dpa, traduction : deutschland.de