Olaf Scholz à Kiev

Le chancelier allemand Olaf Scholz, le président français Emmanuel Macron et le Premier ministre italien Mario Draghi sont arrivés dans la capitale ukrainienne à bord d'un train spécial.

Scholz Macron Draghi Ukraine
picture alliance/dpa

Kiev (dpa) - Le chancelier allemand Olaf Scholz, le président français Emmanuel Macron et le Premier ministre italien Mario Draghi sont arrivés jeudi matin à bord d'un train spécial dans la capitale ukrainienne. Les trois responsables politiques veulent discuter avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky du soutien à apporter à l'Ukraine pour lutter contre la Russie, ainsi que du souhait de l'Ukraine de devenir membre de l'UE. Olaf Scholz a toujours insisté sur le fait qu'il ne se rendrait à Kiev que s'il y avait des choses concrètes à discuter. Volodymyr Zelensky demande à ce que plus d'armes lourdes soient livrées aux forces armées ukrainiennes et à ce que l'UE approuve dès la semaine prochaine, lors de son sommet à Bruxelles, la demande d'adhésion de l'Ukraine à l'UE.

Il est prévu que le président roumain Klaus Iohannis se joigne au groupe de voyageurs à Kiev, mais il a souhaité prendre un autre itinéraire. Depuis la mi-mars, de nombreux chefs d'État et de gouvernement se sont rendus en Ukraine, qui se défend depuis près de quatre mois contre l'attaque menée par les forces russes. Cette visite est cependant sans aucun doute la plus importante : Scholz, Macron et Draghi représentent les trois pays les plus peuplés et les plus puissants économiquement de l'UE. Ces trois pays font partie du G7, qui regroupe sept puissances économiques démocratiques. L'Allemagne préside actuellement ce groupe, tandis que la France assure la présidence de l'UE.

Le voyage des trois chefs d'État et de gouvernement était déjà prévu depuis un certain temps, mais pour des raisons de sécurité, il n'a été confirmé qu'à la dernière minute, malgré les informations diffusés dans quelques médias. Olaf Scholz s'est envolé mercredi soir pour le sud de la Pologne. Le convoi spécial constitué de neuf wagons est parti peu avant minuit de la ville frontalière de Przemysl en direction de Kiev. L'espace aérien de l'Ukraine est fermé à cause de la guerre, avec pour conséquence que même les chefs d'État et de gouvernement sont contraints d'emprunter la voie terrestre. De nombreux réfugiés de guerre sont entrés dans l'UE en passant par Przemysl. Depuis quelque temps, certains d'entre eux rentrent désormais en Ukraine en empruntant la même voie.

Source: dpa, traduction: deutschland.de