Pénurie de main d'œuvre

Près d'une entreprise sur deux a des difficultés à pourvoir les postes vacants, et ce alors que les perspectives économiques se détériorent.

Engpässe bei Fachkräften
dpa

Berlin (dpa) – Du point de vue de l'économie allemande, le manque de main d'œuvre continue d'augmenter en dépit d'une conjoncture économique moins favorable. Selon un rapport sur le marché du travail publié par la Chambre du commerce et de l'industrie allemande (DIHK), 49 % des entreprises allemandes ont des difficultés à pourvoir leurs postes vacants. L'année précédente, elles étaient 47 % à être dans ce cas. Le secteur du bâtiment est particulièrement touché, ce qui a entre autres pour conséquence de ralentir l'expansion de l'infrastructure numérique.

La pénurie de main d'œuvre continue également de croître dans le secteur de la machine-outil et de l’électrotechnique. Or les entreprises ont besoin de main d'œuvre qualifiée pour s'affirmer face à la concurrence. Près de trois-quarts des entreprises ayant des postes vacants depuis longtemps ne reçoivent pas ou pas assez de candidatures. Selon le rapport de la DIHK, la deuxième raison avancée par les entreprises pour expliquer leurs difficultés à recruter est un niveau de qualification trop faible ou qui ne correspond pas aux postes à pourvoir.

Le directeur général adjoint de la DIHK, Achim Dercks, a indiqué le 13 mars 2019 à Berlin que les perspectives économiques ne sont aujourd'hui plus aussi bonnes qu'elles l'étaient l'an dernier. Le gouvernement fédéral, les associations professionnelles et les instituts de recherche ont nettement revu à la baisse leurs prévisions de croissance. La forte demande de main d'œuvre est donc « d'autant plus remarquable », estime Achim Dercks.

Sources : dpa ; traduction : deutschland.de