Le pavillon allemand à la Biennale d’architecture

La participation allemande à la Biennale d’architecturea thématise l’intégration des réfugiés en prenant pour devise « Making Heimat ».

Felix Torkar - Biennale

Ce bâtiment est ouvert à tous. Les ouvertures dans les murs n’ont pas de portes, ne sont pas fermées. La conception du pavillon allemand à la XVe Biennale d’architecture à Venise peut être comprise comme une prise de position politico-artistique. En 2015, plus d’un million de réfugiés sont venus en Allemagne et, en 2016, on en attend encore un grand nombre. Cela pose notamment des questions en terme de logement. Il n’est donc pas étonnant que les responsables de la participation allemande – un groupe du musée de l’architecture (DAM) de Francfort-sur-le-Main – se soient emparé de ce thème. Leur réalisation a pour titre « Making Heimat. Germany, Arrival Country » .

La conception du pavillon elle-même n’est qu’une des trois parties de l’exposition. Dans une autre partie, il s’agit de réels centres d’accueil de réfugiés en Allemagne. Peter Cachola Schmal, directeur du DAM, et son équipe ont réalisé pour cela une plate-forme Internet. Les « Refugee Housing Database »  donnent un aperçu de la manière dont les villes et les architectes réagissent à la forte demande en logements. Parmi les concepts, on découvre des structures légères qui ne seront utilisées que provisoirement, mais aussi des projets de constructions durables et bon marché. En donnant des indications sur les matériaux, les coûts et le nombre d’habitants au mètre carré, la plate-forme doit inciter au débat. 

Huit thèses concernant l’« Arrival City »

La troisième partie de l’exposition est consacrée au thème de l’« Arrival City ». Doug Saunders, auteur canado-britannique du livre du même titre, y a participé. L’exposition analyse, en se basant sur l’exemple de la ville d’Offenbach, dans quelle mesure il existe en Allemagne des « Arrival cities ». Saunders entend par là des quartiers à l’intérieur des villes – également souvent à leur périphérie – qui servent de tremplin aux immigrés car ils y trouvent des structures sociales et économiques dont ils ont besoin au moment de leur arrivée. En coopération avec Saunders, les collborateurs du DAM se sont penchés sur huit thèses concernant l’« Arrival City » - de nombreux sujets de discussion pour les visiteurs de ce lieu ouvert.

XVe Biennale internationale d’architecture jusqu’au 27 novembre 2016  à Venise

www.dam-online.de

www.makingheimat.de

© www.deutschland.de