Les talents de l’opéra

Le public et les critiques saluent les temps forts de l’opéra en Allemagne.

dpa/Heinz von Heydenaber - Opera

Le Bayerische Staatsoper à Munich a de quoi se réjouir : selon les sondages menés par le magazine spécialisé « Opernwelt », auxquels participent chaque années 50 connaisseurs de l’opéra du monde entier, il a été élu « opéra de l’année 2014 ». Les membres du jury ont loué « l’excellent niveau musical, la diversité et la qualité du programme ». Un grande partie du succès est due au directeur musical Kirill Petrenko auquel les experts ont décerné le titre de « chef d’orchestre de l’année ».

Petrenko, est né en 1972 dans une famille juive de musiciens originaire d’Omsk en Sibérie. Enfant, il s’est produit pour la première fois en public en tant que pianiste. Il a étudié et travaillé en Autriche avant de devenir, à l’âge de 27 ans, le plus jeune directeur musical d’Allemagne au célèbre théâtre de Meiningen. Il a rapidement acquis la réputation d’être un bourreau de travail mais aussi un « anti-maestro » - il serait dépourvu d’arrogance, normal, franc, amusant, modeste. De 2002 à 2007, il a été directeur musical du Komische Oper Berlin – qui a également reçu le titre de « opéra de l’année 2013 ».

Près de quatre millions de spectateurs

Le Komische Oper est le plus petit des trois opéras de Berlin. Barrie Kosky en est l’intendant et le metteur en scène et il en marque fortement l’offre exceptionnelle. Kosky – tout comme Petrenko – a connu une ascension fulgurante. Né en 1967 à Melbourne, petit-fils d’immigrés juifs de Russie, de Pologne et de Hongrie, il a débuté sa carrière comme acteur de théâtre. Après une formation de pianiste et en histoire de l’art il s’est dirigé vers la mise en scène. Il a été metteur en scène, entre autres, à l’Opéra national des Pays-Bas à Amsterdam, à l’Opéra de Los Angeles, à l’English National Opera à Londres, au Staatsoper à Vienne, à l’Aalto-Theater à Essen, au Deutsches Theater à Berlin et au Schauspiel à Francfort. Maintenant, au Komische Oper de Berlin, il s’attire les louanges des experts et du public en présentant des spectacles somptueux et sensuels.

Les opéras continuent à être très appréciés en Allemagne, leur nombre et leurs représentations sont importants : pour la saison 2012/2013 l’Association des théâtres et orchestres allemands a enregistré dans ce secteur près de quatre millions de spectateurs.

www.buehnenverein.de

www.staatsoper.de

www.komische-oper-berlin.de

© www.deutschland.de