Se mouiller les pieds pour l’art

L’exposition « Skulptur Projekte » à Münster fait concurrence à la documenta. On découvre des œuvres d’art passionnantes dans toute la ville.

dpa - Sculptures

Allemagne. Il est déjà arrivé que des visiteurs de la documenta à Cassel se revoient à « Skulptur Projekte » à 200 kilomètres de là, à Münster. Cela est dû à cet été 2017 regorgeant d’art, y compris la Biennale à Venise et le salon « Art Basel ». Cette constellation est rare car l’exposition « Skulptur Projekte » n’est organisée que tous les dix ans. Elle joue un rôle particulier dans le calendrier des grandes expositions d’art moderne. Les organisateurs de l’exposition à Münster ne misent pas sur des effets rapides et le grand spectacle. « Nous ne voulons pas de phares mais forer en profondeur », dit Kasper König, co-fondateur et co-commissaire de « Skulptur Projekte » à la radio Deutschlandfunk.

Marcher sur l’eau

“Auf dem Wasser” by Ayse Erkmen

A Münster, les artistes doivent se confronter aux lieux et créer des projets pour le site. Cela est très réussi en 2017. Les visiteurs testent le pont aquatique de l’artiste turque Ayse Erkmen qui relie les rives du port fluvial et sont fascinés par After A Life Ahead de l’artiste français Pierre Huyghe, qui a transformé l’ancienne patinoire en un système complexe de différentes formes du vivant. Sketch for a Fountain de Nicole Eisenman est également un motif très photographié : cinq figurines en plâtre et en bronze se prélassent au bord d’un bassin sur la pelouse située à côté de la promenade.

Du scandale au symbole

Trente-cinq artistes de dix-neuf pays ont réalisé 2017 projets à Münster. Trente-six sculptures des quatre dernières expositions sont restées en ville et font partie de la « collection publique », dont Giant Pool Balls de Claes Oldenburg au bord du lac Aasee. Lors de la première édition en 1977, ces grosses boules avaient été installées sous les protestations des habitants. Elles sont aujourd’hui un symbole de la ville qui attend plus de 650.000 visiteurs en 2017.

© www.deutschland.de