Des faits pour la démocratie

Les fake news sur le coronavirus se répandent presque aussi rapidement que le virus lui-même. Comment l’Allemagne s’y oppose.

Les vérificateurs des faits sont au service de la vérité.
Les vérificateurs des faits sont au service de la vérité. gesrey - stock.adobe.com

« Les gens sont obligés de se faire vacciner avec des vaccins mal contrôlés » et il y a toujours « un plan derrière » : ce type de fausses informations se diffusent actuellement presque partout, sur les réseaux sociaux, dans les groupes WhatsApp, sur les forums, sur les portails d’information peu sérieux. Elles mettent la vie humaine en danger et menacent notre démocratie. L’Allemagne a déclaré la guerre à cette évolution. Nous vous présentons ceux qui vérifient les faits.

Seuls des citoyens et des citoyennes bien informés peuvent résoudre les problèmes de manière démocratique et induire des améliorations. 

– Correctiv

Les recherches indépendantes de Correctiv      

Correctiv est un centre de recherches d’utilité publique. Pour leurs vérifications des faits, les journalistes réagissent aux signalements des lecteurs et fouillent les réseaux sociaux en quête de fausses informations potentielles. Puis ils se mettent à la recherche de preuves : témoins oculaires, documents, opinions d’experts. Les recherches sont documentées avec précision et accessibles à tous. Le centre est financé par des dons et les contributions de fondations. Cela garantit l’indépendance des recherches.

dpa vérifie les faits sur Facebook           

Avec Correctiv, dpa, la plus grande agence de presse allemande, apporte son aide à Facebook pour vérifier les faits. Car les algorithmes des réseaux sociaux créent et renforcent les chambres d’écho où les fausses informations se répandent à toute vitesse. Facebook met à la disposition des vérificateurs une liste interne de messages postés et de fausses informations potentielles qui sont alors vérifiés. En cas d’infox, le réseau corrige les erreurs et montre ses corrections à l’utilisateur sous son message originel. Quiconque veut partager le message est averti que le contenu de celui-ci est douteux.

 

Correctiv Facebook

 

Les médias de qualité informent avec sérieux         

Nombre de quotidiens nationaux et d’émissions de la radio-télévision publique luttent contre la diffusion des fake news. Dans son émission, le philosophe Gert Scobel parle par exemple des questions soulevées par la crise et dit combien les réponses qu’on leur apporte sont peu fiables. La chaîne de télévision publique ARD propose un Faktenfinder (Détecteur de faits). Le quotidien Süddeutsche Zeitung dévoile les plus gros mensonges sur le coronavirus dans son nouveau projet numérique « Falsch »

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: