Le jazz en Allemagne

Lors de la Journée internationale du jazz, nombre de manifestations rappellent l’importance de ce style musical.

dpa/Eventpress Herrmann - Till Brönner

« Quand on a le swing au corps, on ne peut pas marcher au pas. » C’est l’un des grands messages de Heinz Jakob « Coco » Schumann. Ce musicien berlinois âgé aujourd’hui de 91 ans et d’origine juive a survécu comme musicien de jazz dans un groupe baptisé « Ghetto-Swingers » dans les camps de concentration de Theresienstadt, d’Auschwitz et deDachau. En 2011, l’Unesco a lancé la Journée internationale du jazz chaque 30 avril pour aussi réfléchir sur les racines, l’importance et l’avenir de cette musique. Cette année, le passé, le présent et l’avenir du jazz seront ainsi célébrés dans plus de 190 pays sur tous les continents avec des concerts et des performances.

« La force subversive du jazz »

L’Allemagne a également de nombreuses manifestations pour attirer l‘attention sur ce grand style musical. Dans la Sarre, par exemple, trois musiciens allemands jouent avec le tromboniste Christof Thewes, rappelant « la force subversive du jazz ». Ils dédient leur concert au tromboniste de jazz francfortois Albert Mangelsdorff, décédé en 2005. Avec son frère Emil âgé de 86 ans (saxophone), il a marqué le milieu allemand du jazz de son empreinte pendant des décennies. Et, surtout, ils allèrent dans les écoles en tant que témoins de leur époque, décrivant comment, pendant le nazisme, ils avaient été brimés et arrêtés par la Gestapo parce qu’ils faisaient partie d’une jeunesse swing interdite.

Le musicien allemand de haut vol actuellement le plus connu est probablement Till Brönner (44 ans). Ce trompettiste a fait ses études à l’Ecole supérieure de musique de Cologne, renommée pour sa formation au jazz, et joua très jeune avec de grands musiciens internationaux comme Dave Brubeck. Il travaille aussi comme chanteur, comme compositeur et arrangeur, et a enregistré un CD avec Carla Bruni, l’épouse de l’ancien président français Nikolas Sarkozy. Brönner est professeur à l’Ecole supérieure de musique Carl Maria von Weber à Dresde et fut le membre populaire du jury d’un show télévisé. Il vit à Berlin et à Los Angeles, a déjà remporté cinq prix Echo et a été nominé pour un Grammy.

Journée internationale du jazz le 30 avril 2016

© www.deutschland.de