Dresde, un phénomène

Dresde, ce magnifique exemple de splendeur passée, attire les jeunes.

Fotolia/S.Klein - Dresden
Fotolia/S.Klein - Dresden Fotolia/S.Klein - Dresden

Benjamin Biedlingmaier a l’air heureux même si, une fois, encore il a travaillé en cuisine de 10 heures du matin à tard le soir. « C’est mon métier et je l’aime », dit-il. Avec tous ses aspects et sa charge de travail. Il a bien mérité d’être le plus jeune cuisiner « étoilé » de Saxe avec ses menus sublimes et d’avoir été élu « étoile montante de l’année » par le magazine gastronomique « Der Feinschmecker ». Tout juste âgé de 27 ans, il est venu de Sylt à Dresde en 2013 pour devenir chef de cuisine du restaurant Caroussel à l’hôtel Bülow Palais. Il est un exemple éloquent de cet étonnant phénomène qu’est Dresde : cette ville considérée par le monde entier comme le parfait symbole d’une splendeur passée, avec son magnifique ensemble baroque autour du Zwinger, de l’église Frauenkirche, de l’Opéra Semper et des terrasses de  Brühl, est étonnamment jeune.

 

Dresde semble exercer un attrait puissant sur les jeunes. Ça se comprend. Ne serait-ce que pour le romantisme des rives de l’Elbe, le beau parc Grosser Garten et les innombrables possibilités de loisirs et de sport qu’offre la Suisse saxonne toute proche. Sans compter les nombreux clubs de musique et bistros à la mode dans le quartier de Neustadt, l’épicentre de la culture alternative. Ce quartier n’est d’ailleurs pas si nouveau (« neu ») puisque ses beaux immeubles anciens en font un quartier très recherché, entre autres par les étudiants des neuf établissements supérieurs de la ville. Les nombreux espaces de liberté, au sens propre du mot, et le paysage culturel vivant sont des atouts supplémentaires attirant des jeunes du monde entier à Dresde. Comme cette danseuse exceptionnelle qu’est l’Américaine Courtney Richardson, soliste depuis 2013 du corps de ballet du célèbre Semperoper. Ou le jeune baryton Zachary Nelson qui quitta Philadelphie pour venir à Dresde. La ville est aussi jeune en raison des nombreux enfants qui y vivent ; Dresde occupe la première place des 15 plus grandes villes allemandes par le taux de ses naissances.

 

Sans oublier la meilleure opportunité de se sentir encore « wild at heart » à 80 ans : quand le célèbre bal de l’Opéra se déroule au Semperoper et que, sur la place de l’Opéra, des milliers d’habitants se retrouvent pour former des couples dansant la valse du Lac des cygnes dans ce décor baroque. Il se passe alors à Dresde ce qui ne se fait dans aucune autre ville : ses visiteurs planent.

 

www.dresden.de

 

© www.deutschland.de