Entdecke DE : Maisons d’écrivains

La série « Entdecke DE » nous emmène à la découverte de l’Allemagne : cette fois dans des maisons d’écrivains.

dpa/Hubert Link - Writers’ houses

Où peut-on mieux ressentir l’esprit de son auteur préféré que devant le bureau où il a écrit ? Telle est l’idée qui mène de nombreuses personnes dans les maisons où des auteurs ont vécu. En Allemagne, il existe plus de 200 lieux commémoratifs littéraires. Une sélection de maisons d’écrivains ouvertes au public. 

La Maison de Brecht-Weigel à Buckow

C’est là que Brecht a écrit ses « Élégies de Buckow » : la maison blanche aux grandes baies vitrées, près du lac Schermützel dans le Brandebourg a été le lieu de villégiature de Brecht et de son épouse Helene Weigel à partir de 1952. Même après le décès de Brecht en 1956, Weigel a souvent accueilli des hôtes dans ce lieu à quelque 50 kilomètres de Berlin.

www.brechtweigelhaus.de

Musée Hans Fallada

La publication en 2011 de son roman « Seul sans Berlin » (Jeder stirbt für sich allein) en version complète a suscité un regain d’intérêt pour Hans Fallada, plus de 60 ans après sa mort – et a attiré de nombreux visiteurs au Musée Hans Fallada. L’ancien domicile de l’auteur à Carwitz en Mecklembourg-Poméranie occidentale est situé sur un terrain de 15 000 mètres carrés, avec des ruches, des hangars à bateaux et des bancs au bord du lac. 

www.fallada.de

Maison Heinrich Heine

« C’est là que je suis né et je crois que je dois rentrer à la maison » a déclaré Heinrich Heine. « Et quand je dis rentrer à la maison, je veux dire la Bolkerstrasse et la maison où je suis né. » Aujourd’hui encore, la Maison Heinrich Heine dans la vieille ville de Düsseldorf attire de nombreux visiteurs. Elle est bien plus qu’un musée et est très vivante : elle accueille des festivals de poésie, des soirées-débats et des séances de lecture – la maison natale de Heine est indissociable du monde littéraire rhénan. 

 www.heinehaus.de

Maison commémorative Anna-Seghers

Anna Seghers a décrit deux endroits de cet appartement qui lui plaisaient : « un coin près de la fenêtre de ma petite chambre »  et « le minuscule balcon ». Cet appartement se trouve dans le quartier Adlershof de l’ex Berlin-Est. Après des années d’exil en France et au Mexique, l’écrivaine est rentrée à Berlin et s’est installée dans cet appartement en 1955 qui a été son domicile jusqu’à sa mort plus de 30 ans plus tard. On peut visiter ce lieu qui est resté celui du vivant d’Anna Seghers.

www.anna-seghers.de

© www.deutschland.de