Attractif pour les investisseurs

Le high-tech allemand n’est pas prisé seulement en Chine. Les investissements étrangers atteignent un niveau record. Nous expliquons les avantages et les inconvénients.

Investissements directs en Allemagne : le fabricant de robots Kuka est maintenant en mains chinoises
Le fabricant de robots Kuka est maintenant en mains chinoises dpa

L’Allemagne est largement intégrée dans l’économie mondiale et profite du libre-échange. Les investissements directs reflètent les fortes imbrications. Les investissements directs allemands à l’étranger ont plus que quintuplé depuis 1900, pour atteindre plus d’un billion d’euros et les investisseurs étrangers ont investi quelque 700 milliards d’euros en Allemagne. Cela renforce l’économie allemande, crée et assure des emplois. Mais il y aussi des inconvénients.

Pourquoi y a-t-il des critiques des investissements directs en Allemagne ?

Des politiciens et des représentants de l’économie mettent en garde contre une « braderie » de l’économie allemande et demandent un contrôle plus rigoureux des investissements étrangers. Les raisons : des entreprises chinoises s’approprient des entreprises high-tech allemandes. Par exemple Kuka, le fabricant de robots d’Augsburg. Par contre, pour les entreprises allemandes, l’accès au marché chinois est très limité. Des dirigeants politiques requièrent donc une égalité de traitement    

Qu’est-ce qui rend l’Allemagne attractive pour les investissements étrangers ?

En 2017, avec 1 124 projets d’investissement de firmes étrangères, l’Allemagne se classait au second rang du classement européen pour les sites, après la Grande-Bretagne. Tel est le résultat d’une étude du cabinet de conseil Ernst & Young (E&Y). L’Allemagne marque des points avec la qualification des travailleurs,  l’infrastructure de transport ainsi que la stabilité de l’environnement politique et juridique. L’infrastructure numérique est considérée d’un œil critique.  

Comment les investissements directs chinois évoluent-ils en Allemagne ?

« En 2017, les investisseurs chinois ont investi une somme record dans les entreprises allemandes » écrit E&Y dans une analyse des achats et des fusions de sociétés par des investisseurs chinois. « Le volume de fusions-acquisitions a atteint près de 13,7 milliards de dollars US – contre 12,6 milliards de dollars US l’année précédente. »

Les plus importantes reprises ont concerné le fournisseur allemand de services énergétiques ista par la Cheung Kong Property Holding, l’entrée du groupe diversifié chinois HNA à la Deutsche Bank et l’achat de Biotest AG par le Creat Group. Selon Yi Sun, directrice des China Business Services pour l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse au sein d’EY « l’intérêt pour les entreprises allemandes de l’industrie et de l’high-tech demeure ».   

Quels sont les avantages des investissements directs étrangers ?

De nombreuses PME en pleine croissance atteignent leurs limites. Des investisseurs aux reins solides peuvent leur permettre d’accéder à de nouveaux marchés.

Qui arrive en tête du classement des investissements directs ?

Parmi les principaux investisseurs en Allemagne, la Chine, avec la France, se place au quatrième rang – derrière les Etats-Unis, la Suisse et la Grande-Bretagne.

© www.deutschland.de