La technique de pointe pour l’espace

Du super-téléscope à la caméra pour Mars : la technologie développée en Allemagne contribue à explorer l’univers.

Un projet européen avec participation allemande : le télescope Cheops
Un projet européen avec participation allemande : le télescope Cheops ESA

Un aperçu de l’univers : la précision pour Cheops

Le télescope spatial Cheops de l’ESA observe les planètes en dehors de notre système ; on peut même envisager de découvrir un corps céleste semblable à la terre. L’indispensable haute précision et la stabilité du télescope sont assurées par ce que l'on appelle un module de plan focal  qui a été développé à l’Institut de systèmes de capteurs optiques du Centre aérospatial allemand (DLR) à Berlin. Il est équipé entre autres d'instruments de contrôle des températures qui compensent les fluctuations minimales gênant l’observation. Ainsi, le détecteur de Cheops est en mesure d'enregistrer des différences de luminosité inimaginables de 20 millionièmes – une condition à la découverte de planètes qui ne sont pas luminescentes. 

L’observation de la terre depuis l’espace : un puissant duo de satellites

Depuis 2010, le satellite TanDEM-X et son homologue TerraSAR-X lancé trois ans plus tôt, orbitent ensemble autour de la terre. TanDEM-X permet d'étudier de manière ciblée les modifications à la surface de la terre grâce à des prises de vue successives. On peut par exemple, de cette façon, observer et mesurer la fonte des glaciers dans le monde entier. En duo avec TerraSAR-X, TanDEM-X permet d’établir un modèle extrêmement précis de la surface émergée du globe. Les futures prises de vues concerneront également les zones de permafrost, les surfaces forestières, essentiellement pour suivre la déforestation, ainsi que 2 000 villes dans le monde entier pour le suivi de la cartographie des espaces urbains.    

TanDEM-X und TerraSAR-X : un duo dans l’espace.
TanDEM-X und TerraSAR-X : un duo dans l’espace. picture alliance / dpa

Des photos de Mars : de Berlin à la planète rouge

La caméra HRSC (High Resolution Stereo Camera) a été développée par l’Institut de recherche planétaire du DLR à Berlin. Depuis 2004, la caméra à bord de la sonde Mars Express de l’ESA cartographie la planète avec une résolution sans précédent, en trois dimensions et en couleurs. Les données ainsi obtenues sont une source importante pour les futures recherches sur Mars. Les connaissances acquises lors de la mission ont déjà fortement modifié la représentation de l'évolution géologique de la planète rouge.     

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: