TdT_Playmobil_091215

Le phénomène Playmobil

Depuis plus de 40 ans, les personnages stimulent l’imagination (pas seulement) des enfants – la dernière vedette s’appelle Martin Luther.

Elles ne mesurent que 7,5 centimètres – mais laissent une large place à l’imagination. C’est ainsi que se résume le succès des figurines Playmobil qui, depuis plus de 40 ans, sont venues d’Allemagne pour s’installer dans les chambres d’enfants du monde entier. En Allemagne, lorsque l’on achète des cadeaux, on choisit à nouveau un grand nombre de ces chers personnages qui seront bientôt placés sous le sapin de Noël dans bien des maisons. 

Depuis la création de Playmobil, quelque trois milliards de figurines ont été fabriquées : des ouvriers du bâtiment, des pirates, des pompiers, des sportifs et bien d’autres modèles. À l’occasion du 40e anniversaire de l’entreprise en 2014, on a demandé à son fondateur Horst Brandstätter ce que Playmobil a de particulier. Sa réponse : la diversité « et ce que les enfants peuvent en faire. Le produit ne le montre pas, c’est le fruit de l’imagination ». Le dirigeant de l’entreprise familiale est décédé l’été 2014 mais l’avenir de la société est assuré : Brandstätter avait auparavant légué les titres de l’entreprise à une fondation.

Plus de 70 pour cent des ventes sont faites en dehors de l’Allemagne

Lorsque les personnages en plastique sont arrivés sur le marché au milieu de la crise du pétrole en 1974, Brandstätter avait pris de grands risques. Toutefois, depuis la première commande importante d’un marchand de jouets néerlandais, la société, dont le siège se trouve dans le village franconien de Zirndorf près de Nuremberg, est florissante. En 2014, l’entreprise a enregistré un chiffre d’affaires de 535 millions d’euros. On joue dans le monde entier : les petits personnages colorés sont vendus dans 100 pays et Playmobil réalise plus de 70 pour cent de ses ventes en dehors de l’Allemagne.   

Pour maintenir le succès, de nouveaux personnages arrivent sur le marché à intervalles réguliers. L’entreprise est bien consciente de la concurrence des jeux numériques et elle tente tout en douceur d’allier les deux mondes. Il existe par exemple la série télévisée d’animation « Super 4 » où quatre héros Playmobil protègent un monde fictif. Les sets de jeux assortis ont été mis en vente peu après.

Playmobil a obtenu un succès surprise avec un personnage historique : en vue du 500e anniversaire de la Réforme en 2017, l’entreprise a produit la figurine de Martin Luther et la première édition de plus de 30 000 pièces a été écoulée en quelques jours.

www.playmobil.de

© www.deutschland.de

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour poster des commentaires