TdT_Genossenschaften_22022017

Les coopératives, un modèle d’avenir

Les coopératives ont une longue tradition en Allemagne. Mêmes les défis actuels peuvent être résolus avec ces « entreprises communautaires ».

Une success story allemande : au milieu du XIXe siècle, Friedrich Wilhelm Raiffeisen et Herman Schulze-Delitzsch fondaient presque simultanément les premières coopératives réunissant des gens poursuivant un même objectif sur les principes de l’auto-assistance, de l’autogestion et de l’auto-responsabilité. L’Allemagne compte aujourd’hui plus de 7.500 coopératives réunissant quelque 20 millions de membres – et leur nombre augmente encore. Car, contrairement aux autres formes d’entreprise, les coopératives ne travaillent pas uniquement pour réussir économiquement. La justice et l’écologie incitent les gens à créer ces communautés solidaires. Les membres d’une coopérative sont souvent à la fois salariés et clients de l’entreprise. Aujourd’hui, ce modèle ne fonctionne pas seulement dans l’agriculture, dans le système bancaire ou commercial. Il propose aussi des solutions pour réussir la transition énergétique, pour accueillir les réfugiés et répondre au manque de logements. Trois exemples :

Friedrich-Wilhelm Raiffeisen Energie eG, Eichenzell

En 2016, cette coopérative a mis en service dans le canton de Fulda le parc éolien d‘Hofbieber qui produit chaque année quelque 18 millions de kilowatts/heures d‘électricité. L’environnement en profite, ainsi que les membres de la coopérative grâce aux recettes et la commune. Hofbieber se réjouit des quelque 2,6 millions d’euros de bail et d’impôt sur les sociétés qui alimenteront les caisses de la commune dans les années à venir. L’idée était si convaincante que près de 190 membres de la coopérative investirent 2,7 millions d’euros en très en peu de temps. La coopérative n’avait plus besoin de recourir à un partenaire financièrement puissant.

SprInt eG, Wuppertal

Le projet d’intégration et d’enseignement de la langue (SprInt), élaboré à l’origine par l’organisme caritatif de l’Eglise protestante, s‘est transformé fin 2015 en coopérative en raison d’une demande toujours plus forte. Son objectif est de créer encore plus efficacement des possibilités de participation et d’accès au travail et à l’éducation pour les migrants. Aujourd’hui, plus de 450 administrations et organismes ont recours aux services des personnes spécialement qualifiées et certifiées de la coopérative qui enseignent l’allemand et l’intégration ; outre les organismes publics, les agences pour l’emploi et les services sanitaires, les organismes d’aide à la jeunesse, les cliniques, les écoles ou les tribunaux font également appel à eux. Cela profite aux clients comme aux membres de la coopérative qui y travaillent comme salariés.

Wogeno eG, München

Wogeno a été fondée à Munich dès 1993 pour créer des logements sociaux, écologiques et surtout d’un prix abordable pour ses membres. Les chiffres soulignent combien cette idée est convaincante. Il y a quatre ans, la coopérative comptait 1.900 membres pour lesquels 239 appartements furent construits. Aujourd’hui, leur nombre a doublé : la coopérative compte 3.800 membres et 540 appartements.

© www.deutschland.de

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour poster des commentaires