Une économie durable

La durabilité est à l’ordre du jour – l’économie allemande s’y engage aussi à l’international.

Un paysan indien avec un conseiller dans un champ de coton
Un paysan indien avec un conseiller dans un champ de coton Shutterstock

Dans les comparaisons internationales des pays industrialisés les plus durables, l’Allemagne est bien placée, avec dernièrement une sixième place dans le Sustainable Development Report 2019. L’Allemagne fait en outre avancer des initiatives qui œuvrent pour un mode économique qui n’exploite ni les hommes ni la nature. Nous vous en présentons trois.

1. Plan national d’action Economie et Droits humains (NAP)

Le gouvernement fédéral a ancré pour la première fois la responsabilité des entreprises allemandes pour les droits humains dans le Plan national d’action Economie et Droits humains (NAP) de 2016. Les entreprises allemandes doivent également demander la transparence à leurs fournisseurs et sous-traitants sur les conditions de travail, les modes de production et l’impact environnemental de leurs activités. Les entreprises doivent en assumer la responsabilité – même si elles ne sont pas juridiquement responsables d’une faute d’un partenaire commercial. L’objectif du plan d’action : « Made in Germany » doit être synonyme d’excellents produits – et d’une production respectueuse des hommes et de l’environnement.

Des ouvrières du textile manifestent pour une hausse de leurs salaires au Bengladesh.
Des ouvrières du textile manifestent pour une hausse de leurs salaires au Bengla picture alliance / ZUMAPRESS.com

2. L’Alliance pour des textiles durables

Après deux catastrophes dans des usines textiles au Pakistan et au Bengladesh ayant fait plus de milles victimes, le ministre allemand de la Coopération pour le développement, Gerd Müller (CSU), a fondé en 2014 l’Alliance pour des textiles durables. Le gouvernement fédéral, les entreprises et d’autres organisations s’y sont donné pour objectif d’améliorer les conditions de la production textile dans le monde. L’Alliance accueille entre autres 75 entreprises qui génèrent environ la moitié du chiffre d’affaires du marché allemand du textile et veulent assumer leur responsabilité tout au long de leur chaîne de production. L’objectif commun est, d’ici à 2025, de faire passer le pourcentage de coton bio à 70 %.

3. L’UN Global Compact

Le Global Compact des Nations unies est la plus grande initiative mondiale œuvrant à une action économique responsable. Depuis dix ans, il appelle les entreprises à implémenter les dix principes de Global Compact. On compte environ 400 entreprises allemandes parmi ses plus de 13.000 membres. Elles se sont engagées à réaliser des objectifs comme la suppression du travail des enfants.                 

© https://www.deutschland.de/fr

You would like to receive regular information about Germany?
Subscribe here: