Qui participe à « Fridays for Future » ?

Une étude nous révèle qui sont les jeunes qui descendent dans la rue en Allemagne pour la protection du climat.

Fridays for Future: en Allemagne aussi, des élèves manifestent pour la protection du climat
En Allemagne aussi, des élèves manifestent pour la protection du climat Tobias Schwarz/Getty Images

Apolitique et hédoniste ? Au contraire ! Une étude sur le mouvement « Fridays for Future » annihile les préjugés sur la jeune génération. En Allemagne comme dans bien d’autres pays, ce sont des élèves qui exigent de la politique une action plus rapide contre le changement climatique.

Dans le seul Berlin, environ 20.000 personnes, jeunes pour la plupart, ont participé à une manifestation « Fridays for Future » le 29 mars, marquant l’apogée - à ce jour – des manifestations pour le climat en Allemagne. Cette participation record s’explique aussi par la présence de la jeune activiste suédoise Greta Thunberg, âgée de 16 ans, qui a lancé un mouvement international en faisant la grève de l’école.
 

Les manifestants pour le climat : très jeunes et très bien formés

Mais qui manifeste ? Pour le savoir, des groupes de recherche de neuf pays européens ont interrogé les protestataires le 15 mars 2019 selon un schéma homogène. L’Institut de recherche sur les mouvements et les protestations (ipb) a dirigé l’étude pour l’Allemagne. Les résultats de leur enquête sur les activistes allemands pour le climat :
 

  • 57,6 % sont de sexe féminin
  • L’âge moyen est de 25,8 ans
  • 52,8 % ont entre 14 et 19 ans
  • 55,6 % veulent passer un bac général ou professionnel, ou ont déjà ce diplôme
  • 43,6 % sont issus des classes moyennes supérieures
  • 16,8 sont issus de l’immigration
  • 53,3 % se situent politiquement à gauche
     

Près de 20 % sont convaincus que des décisions politiques peuvent freiner le changement climatique alors que 40 % jugent cela improbable. Il est remarquable que moins d’un manifestant sur cinq ait déjà adressé directement cette demande à un responsable politique. La majorité d’entre eux s’efforce de changer son mode de vie pour protéger le climat, en renonçant à consommer certains produits (70,5 %), en changeant leur alimentation (68 %), en économisant l’énergie (61 %) et en renonçant aux voyages en avion (39,5 %).

Qu’est-ce qui incite les jeunes Allemands à participer aux manifestations pour le climat ? Les amis et les réseaux sociaux donnent pour un tiers chacun l’impulsion nécessaire. Environ 70 % disent que Greta Thunberg a renforcé leur intérêt pour le thème du changement climatique.
 

Protecteurs du climat ou sécheurs de cours ?

Les manifs « Fridays for Future » sont-elles une belle occasion de faire l‘école buissonnière ? Un sondage de l’Université de Constance contre ce préjugé : plus de 95 % des personnes interrogées estiment que leur engagement peut faire bouger les choses mais seule une sur dix que c’est en outre une belle occasion de sécher les cours.

L’importance de la protection du climat pour les Allemands

Dans une enquête « Eupinions » réalisée par la Fondation Bertelsmann, neuf Allemands sur dix jugent que la protection du climat est une tâche urgente à remplir ici.

Le baromètre politique du groupe de recherche Wahlen, établi en avril 2019, montre que les personnes interrogées comptent la protection du climat et de l’environnement parmi les sujets les plus importants en Allemagne ; 37 % s’attendent à ce que les manifestations « Fridays for Future » induisent une action de la politique en faveur de la protection du climat – mais une majorité de 61 % en doutent.  

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: