L’Energy Transition Dialogue à Berlin

Des experts internationaux discutent des possibilités d’une transition énergétique globale au ministère des Affaires étrangères.

dpa/Gregor Fischer - Berlin Energy Transition Dialogue

Si l’on cherche sur Internet le lieu Feldheim avec ses 150 habitants dans le Brandebourg, on le trouve vite sur Wikipédia. « Feldheim est un village faisant partie de la commune de Treuenbrietzen et le premier – et à ce jour le seul – lieu vivant en autarcie énergétique en Allemagne », peut-on y lire. Le village produit son électricité et sa chaleur sur place, avec des installations éoliennes et au biogaz. Des prix d’électricité bas, un approvisionnement garanti, l‘indépendance énergétique et même un grand nombre d’emplois sont nés dans le cadre de cette « mini-transition énergétique ».

Feldheim est la destination d’une excursion dans le cadre de la conférence internationale « Berlin Energy Transition Dialogue ». Des experts de l’énergie internationaux se retrouvent au ministère des Affaires étrangères pour y discuter d’une transition énergétique globale intelligente, durable et rentable. De grands représentants du secteur énergétique en Allemagne y présentent des concepts pour des systèmes énergétiques sûrs, non-polluants et économiquement performants, les critères étant le rendement énergétique et le renouvellement des ressources.

Le projet « Man-to-the-Moon »

Lors de la première manifestation en 2015, le ministre des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier a qualifié la transition énergétique globale de projet « Man-To-The-Moon » devant un auditoire de plus de 900 participants venus de plus de 60 pays. Ce qui fonctionne dans un petit village du : d’ici à 2022, toutes les centrales nucléaires seront arrêtées, et le pourcentage de sources d‘énergie renouvelables devra atteindre 80 % d’ici à 2050. Cela réduira la dépendance envers les sources d’énergie fossiles, protègera l’environnement et créera des emplois. Alors que 30.000 personnes travaillaient dans le secteur énergétique à l’apogée de l’énergie nucléaire, les emplois sont dès aujourd’hui dix fois plus nombreux dans les industries des sources d‘énergie renouvelables.  

Berlin Energy Transition Dialogue les 17 et 18 mars 2016 au ministère des Affaires étrangères à Berlin

www.energiewende2016.com

© www.deutschland.de