Le parc éolien offshore Alpha Ventus

L’Allemagne s’est donné des objectifs ambitieux en matière d’énergies renouvelables. Nous vous présentons des projets qui aident concrètement à la réalisation du tournant énergétique. Série « Tournant énergétique » de deutschland.de, 4e partie.

Alpha Ventus
picture-alliance/dpa - Alpha Ventus

L’éolien jouera le premier rôle dans le nouveau système énergétique allemand. Les parcs éoliens offshores dans la Baltique et la mer du Nord peuvent en effet produire de l’électricité en grande quantité et de manière plus fiable que sur la terre ferme. Le premier parc offshore allemand, Alpha Ventus, fonctionne depuis 2010. Il montre la belle ampleur des potentiels et quelles difficultés il faut encore surmonter.

Alpha Ventus est un projet pilote suivi avec attention. Ce parc éolien a été construit à partir de 2008 à quelque 45 kilomètres de l’île de Borkum dans la mer du Nord. Il se compose de douze immenses éoliennes implantées dans la mer à une profondeur allant de 27 à 30 mètres. Le défi était immense. Car, en Allemagne, les parcs éoliens sont implantés plus loin des côtes que dans d’autres pays comme la Belgique ou la Grande-Bretagne en raison des lagunes de la Wattenmeer qui sont protégées. La grande profondeur marine complique et renchérit leur installation. La construction d’Alpha Ventus dura beaucoup plus longtemps que prévu. Les périodes de mauvais temps, avec force tempêtes et mer déchaînée, bloquèrent les travaux pendant des semaines et des mois. Les investissements, estimés au départ à 190 millions, des firmes d’électricité Eon, Vattenfall et EWE, ainsi que ceux de la Fédération, atteignirent finalement 250 millions.

Mais la première année de service obtint d’emblée de bons résultats. Avec 267 gigawatts/heures, le rendement dépassait les prévisions de 15 % et le temps de service des éoliennes s’élevait à 98 %. « Le gouvernement fédéral mise à juste titre sur l’éolien offshore pour réussir le tournant énergétique », déclarait le directeur de l’ensemble du projet, Claus Burkhardt.

Le gouvernement fédéral s’est fixé des objectifs ambitieux : 25 gigawatts d’électricité éolienne doivent être produits d’ici à 2030 – un rendement comparable à celui de 25 grandes centrales conventionnelles. Le pourcentage des énergies renouvelables dans l’approvisionnement en électricité doit passer à 30 % au moins d’ici à 2020, pour ensuite augmenter régulièrement. L’éolien offshore en représente un fort pourcentage. En février 2013, un plan du réseau offshore en mer du Nord a été publié : il montre les 13 grappes de parcs éoliens et leur raccordement au réseau terrestre.

www.alpha-ventus.de

www.erneuerbareenergien.de

© www.deutschland.de