Le Humboldt-Forum

Une brève interview d’Hermann Parzinger, président de la fondation Preussischer Kulturbesitz et l’un des directeurs-créateurs du Forum, sur ce qui attend les visiteurs dans ce nouveau lieu culturel à partir de 2019.

dpa/Daniel Kalker - Berlin Humboldt-Forum

Il y a un an, en mai 2015, le Humboldt-Forum fêtait l’achèvement de son gros œuvre. La demande en visites commentées du chantier est forte, la curiosité est apparemment vive. Quel sera le message du Forum ?
Avec le nouveau bâtiment du château au cœur de Berlin, la question sur son utilisation comme Humboldt-Forum gagne en importance. La direction travaille depuis le début 2016 à une vision pour tout l’édifice et on connaîtra ses réflexions concrètes à l’automne. Mais il est clair qu’il s’agira d’interactions entre les cultures du monde, allant du passé au présent. Le Humboldt-Forum doit offrir aux gens un savoir permettant une orientation car le monde évolue toujours plus vite.

Le Humboldt-Forum présente des expositions sur les cultures extra-européennes. Dans quelle mesure s’agit-il de plus que de la somme de différentes collections ?
Le Humboldt-Forum présente les collections du Musée ethnologique et du Musée d’art asiatique mais il faut les voir en rapport étroit avec l’Ile aux musées. Nous y montrons les trésors artistiques et culturels de l’Europe et du Proche-Orient ; au Humboldt-Forum, cette vue d’ensemble s’élargit aux cultures de l’Afrique, de l’Asie, de l’Australie, de l’Océanie et de l’Amérique. L’Ile aux musées et le Humboldt-Forum, que nous considérons comme une unité, deviennent ainsi un lieu où l’on peut voir et comprendre le monde entier. Les expositions temporaires au Humboldt-Forum puiseront aussi dans les fonds pratiquement infinis des collections de tous les organismes de la fondation Preussischer Kulturbesitz, permettant de comprendre largement nombre de phénomènes.

A côté de Horst Bredekamp et Neil MacGregor, vous êtes l’un des trois directeurs-créateurs du Forum. Comment fonctionne votre coopération ?
La coopération fonctionne parfaitement et est très intense. Nous nous complétons à merveille parce que nous nous connaissons très bien et depuis très longtemps et parce que nous entamons ce projet avec des expériences personnelles différentes. Au Humboldt-Forum, nous voulons réunir des institutions très différentes comme les musées, les bibliothèques, l’université et le Stadtmuseum pour en faire un tout. Il faut s’imaginer ce travail comme un processus infini. Il est donc presque évident de répartir la responsabilité sur plusieurs épaules dans cette phase de devenir.

www.humboldt-forum.de

© www.deutschland.de