Le souvenir et un avertissement

L’Allemagne rappelle les victimes du terrorisme avec une Journée nationale de commémoration le 11 mars.

Commémorer les victimes de l’attentat sur la Breitscheidplatz à Berlin
Commémorer les victimes de l’attentat sur la Breitscheidplatz à Berlin picture alliance/dpa

Des actes Des actes terroristes ont également secoué l’Allemagne ces dernières années, entre autres l’attentat islamiste de la Breitscheidplatz à Berlin ou les attentats d’extrême droite à Halle et Hanau. A partir de cette année, une Journée nationale de commémoration rappelle le souvenir des victimes du terrorisme en Allemagne le 11 mars. « Nous voulons que les victimes ne soient jamais oubliées », explique la ministre fédérale de l’Intérieur, Nancy Faeser.

Une Journée européenne de commémoration depuis 2005

En février 2022, le gouvernement fédéral a décidé d’instaurer une Journée nationale de commémoration. « Cette journée sera un jour du souvenir, de la compassion, mais aussi d’avertissement que nous combattrons fermement les menaces terroristes », a souligné la ministre de l’Intérieur Faeser. Le 11 mars, l’Union européenne commémore déjà chaque année depuis 2005 les victimes des atrocités terroristes dans le monde. Le triste événement ayant motivé l’instauration de cette Journée de commémoration sont les attentats à la bombe de Madrid le 11 mars 2004.

Rappeler les attentats en Allemagne

Le souvenir des victimes de Hanau
Le souvenir des victimes de Hanau picture alliance/dpa

L’Allemagne a connu peu avant Noël 2016 un attentat islamiste au marché de Noël près de l’église du Souvenir à Berlin. Le terroriste a foncé dans la foule avec un camion sur la Breitscheidplatz. Treize personnes ont été tuées, des douzaines blessées. Le terroriste s’est enfui en Italie où il a été abattu par la police.  

En octobre 2019, un antisémite a tenté de s’introduire, lourdement armé, dans la synagogue de la communauté juive à Halle, en Saxe-Anhalt, qui était remplie en raison de la fête du Yom Kippour, la plus haute fête religieuse juive. N’y parvenant pas, il tua une femme et un homme dans la rue, puis blessa gravement plusieurs personnes dans sa fuite. L’auteur de l’attentat a été condamné à la prison à perpétuité en 2020.

En février 2020, un homme tua par balles neuf personnes pour des motifs racistes dans la ville de Hanau, en Hesse. Puis cet extrémiste de droite, affecté de troubles psychiatriques, tua sa mère avant de se suicider.

Soutenir les victimes

« Nous pensons à ceux qui ont été blessés et traumatisés », a expliqué la ministre fédérale de l’intérieur Nancy Faeser. « Les attentats ont bouleversé la vie de nombreuses personnes de manière dramatique, nombreuses sont celles qui se battent pour reprendre le cours de leur vie. Nous ne devons pas les laisser seules. Nous voulons soutenir les victimes et leurs familles avec plus d’empathie et de sensibilité – dans toutes les instances publiques. »

La journée de commémoration est aussi un avertissement que la lutte déterminée contre l’extrémisme et le terrorisme en Allemagne se poursuit. Le gouvernement fédéral compte cette lutte parmi ses grandes missions.

© https://www.deutschland.de/fr