Etre présent dans les rues

Des dizaines de milliers de collégiens et de lycéens manifestent en faveur d’une meilleure protection du climat. Un spécialiste de la jeunesse explique pourquoi les jeunes Allemands sont aussi engagés.

Fridays for Future : les protestations des jeunes influencent la politique.
Fridays for Future : les protestations des jeunes influencent la politique. dpa

Le professeur Mathias Albert fait de la recherche sur la jeunesse à l’université de Bielefeld. Dans cette interview, il analyse les raisons des mouvements contestataires récents en Allemagne – et leurs chances de réussir.

M. Albert, les jeunes Allemands ont longtemps été considérés comme désintéressés par la politique. Cette opinion change avec Fridays for Future. D’où vient cet engagement politique ?
Les jeunes connaissent une forte pression sociale dans une société qui vieillit sans cesse. A cela vient s’ajouter un avenir incertain avec les conséquences éventuelles du changement climatique. Les jeunes ne veulent plus attendre que le monde politique agisse mais prendre eux-mêmes leur avenir en main.

Le spécialiste de la jeunesse Mathias Albert
Le spécialiste de la jeunesse Mathias Albert Philipp Ottendoerfer

Quelle est la raison de la réussite du mouvement Fridays for Future ?
Fridays for Future profite d’une forte attention médiatique en raison de l’intérêt général pour le changement climatique. Le mouvement connaît ses premiers succès, ce qui le booste. Avec les manifestations, le discours sur le changement climatique change à une vitesse inouïe. Les jeunes constatent ainsi que leur engagement a un impact.

Le monde politique réagira à Fridays for Future

Le spécialiste de la jeunesse Mathias Albert, université de Bielefeld

Quel rôle jouent les réseaux sociaux dans la mobilisation des jeunes ?
Les réseaux sociaux aident tant à l’organisation des manifestations qu’à la mobilisation. On ne saurait sous-estimer leur potentiel mais il ne faut pas les considérer comme un facteur essentiel. La réussite de Fridays for Future est surtout due au fait que les jeunes n’appuient pas seulement sur le bouton « J’aime » sur Facebook mais font acte de présence dans la rue.

L’engagement des jeunes influe-t-il sur la politique en Allemagne ?
La stratégie de communication qu‘utilise Fridays for Future est très intéressante. Toutes les demandes que les manifestants adressent au monde politique sont accompagnées du message « On le fait mais on sait que rien ne changera ». Ils augmentent ainsi l’obligation d’agir enfin et de ne plus se contenter de parler. Pour moi, il ne fait aucun doute que le monde politique réagira. La question est juste de savoir comment les partis répondront à ces demandes.

Que demandent encore les jeunes ?
Les jeunes souhaitent entendus par le monde politique. Ils demandent un droit de regard dans la société.

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany?
Subscribe here: