De retour au pays

Trois personnes et leur nouveau départ au Ghana, en Irak, et au Sénégal : avec une aide allemande, elles ont maintenant un avenir dans leur pays.

Faida
Faida GIZ

Le programme « Perspektive Heimat » du ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ) aide les pays partenaires à améliorer la vie des gens et à créer des perspectives de maintien dans le pays ou des perspectives d’avenir sur place – notamment avec des offres pour l’éducation, la formation et le travail. La Société allemande pour la coopération internationale (Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit - GIZ) implémente le programme. Voici trois exemples.

Faida du Ghana

Devenir footballeur professionnel en Europe, c’était le rêve de Faida. Lors d’un tournoi en Norvège, il a cru à sa chance : il partit de Norvège pour le Danemark, puis pour l’Allemagne. Mais sa carrière professionnelle piétinait et sa demande d’asile fut rejetée. Deux ans et demi après ses adieux au pays, Faida rentrait à Accra. Le Centre germano-ghanéen pour le travail, la migration et la réintégration l’a aidé en lui permettant de participer à une formation de création d’entreprise. Aujourd’hui, ce jeune homme de 23 ans gère une boulangerie. « Je suis heureux de gagner mon propre argent », dit-il.

Zanko d’Irak

Zanko avait un garage à Erbil mais il en voulait plus : il partit en Allemagne et essaya d’y prendre pied professionnellement. Mais la nostalgie de sa famille était forte, il s’inquiétait surtout pour sa mère. Zanko décida de rentrer au pays. Le Centre allemand pour le travail, la migration et la réintégration en Irak (GMAC) lui a fourni une formation complémentaire et l’a aidé à trouver du matériel d’entretien des voitures. Il a ainsi pu rouvrir son entreprise.

Touty a ouvert son atelier de couture au Sénégal.
Touty a ouvert son atelier de couture au Sénégal. GIZ

Touty au Sénégal

Touty fait partie de celles et ceux qui ne veulent pas quitter leur pays mais y cherchent de nouvelles opportunités. Ainsi, cette propriétaire d’un magasin de vêtements a pu créer sa propre marque de prêt-à-porter avec le programme du BMZ « Réussir au Sénégal » et ouvrir un atelier de couture où elle emploie 20 personnes aujourd’hui. Pendant la pandémie du coronavirus, elle est passée à la production de masques protégeant le nez et la bouche. « J’espère pouvoir continuer à aider mon pays en créant des emplois. »

© https://www.deutschland.de/fr

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: