Etudier dans l’Europe sans frontières

Si vous voulez étudier en Europe, vous avez de nombreuses possibilités. Deux youtubeuses vous parlent de leur expérience.

Etudier dans l’UE vous ouvre toutes les portes.
Etudier dans l’UE vous ouvre toutes les portes. Daniel Ernst/stock.adobe.com

Le temps des études est aussi une bonne période pour faire de nouvelles découvertes : de nouveaux pays, une nouvelle langue, une autre culture et de nombreuses personnes. Etudier à l’étranger vous offre tout cela. Si vous venez d’Europe et voulez étudier dans un autre pays européen, vous avez alors une multitude de possibilités - et vous pouvez obtenir un soutien financier pour cela. Par exemple grâce à Erasmus+ : le programme d’échange de l’Union européenne apporte un soutien aux séjours d’études d’une durée maximale d'un an. Même si vous ne venez pas d’un pays de l'UE, vous pouvez bénéficier du programme, car les étudiants de certains pays extérieurs à l’UE, tels que par exemple l’Albanie, Israël ou la Géorgie, peuvent également obtenir un soutien.  

L’actuel programme Erasmus+ expire certes fin 2020 mais ce programme a succès aura une suite. La Commission européenne souhaite que les ressources du programme d’échange soient même à l’avenir deux fois plus importantes qu’auparavant.

Lina, originaire d’Australie,  profite de la liberté de circulation dans l'UE. Sur une vidéo, elle parle de son année passée à étudier en Allemagne – et dans quelle mesure cela l’a marquée. Aujourd’hui, Lina vit en Angleterre et étudie la psychothérapie.

Un avantage pour les étudiants : le nombre de cursus internationaux, en langue anglaise, augmente dans les universités d’Europe. Qu’il s'agisse d'un master en technologie de l'énergie à Munich, d'un bachelor en bioinformatique à Rome ou d’un master sur le thème du changement climatique à Copenhague, il existe entre-temps pour ainsi dans chaque discipline une offre internationale dans un pays européen. 

Andy, originaire d’Espagne, a décidé d'étudier en Allemagne et s'est installée à Berlin pour cela il y a cinq ans. Sur une vidéo, elle vous parle de ses expériences en Allemagne en tant qu’étudiante internationale - et vous présente même les universités berlinoises de l’intérieur.

En outre, les récentes 17 « universités européennes » offrent davantage de possibilités de changer d’université à l’étranger. A l’avenir, les universités vont collaborer au-delà de frontières et permettre à leurs étudiants d'obtenir des diplômes européens. Le réseau universitaire CIVICA créé par sept universités de pointe européennes, par exemple, montre comment cela fonctionne. Il regroupe les études, l’enseignement et la recherche en sciences humaines, sociales et politiques ainsi qu’en administration des affaires, au-delà des frontières culturelles, linguistiques et nationales. L’accent est mis sur quatre thèmes : les défis de la démocratie au XXIe siècle, les changements sociaux en liaison avec les phénomènes de crises mondiales, l’avenir de l’Europe ainsi que les méthodes basées sur des données dans les sciences sociales.     

Laura, originaire d’Allemagne, a choisi d’étudier en Ecosse. Sur une vidéo, elle raconte  comment cela s’est fait, quels sont ses projets pour l’avenir et comment le Brexit a un effet sur ses études à l’étranger, en Ecosse. 

Si vous voulez découvrir ce que vivent les étudiants allemands à l’étranger, jetez un coup d’œil à « studieren weltweit – ERLEBE ES! ». Pour la  campagne de l’Office Allemand d’Echanges Univesitaires (DAAD), des étudiants rendent compte en allemand de leur séjour.

Encore un conseil, si vous envisagez d’étudier en Allemagne : le site web Study in Germany, une offre du DAAD, donne une multitude d’informations spécialement pour les étudiants internationaux et de nombreux conseils pour étudier en Allemagne.

deutschland.de a également regroupé de nombreuses informations pour étudier en Allemagne.

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: