Faire des études sur les crises, trouver des réponses

Comprendre le Covid-19 et autres : ces filières en Allemagne sont axées sur l'éducation contre les catastrophes et les crises.

Vue sur les crises : un activiste du climat avec un masque contre le Covid-19
Vue sur les crises : un activiste du climat avec un masque contre le Covid-19 picture alliance / GES/Marvin Ibo Güngör

Prévention et gestion des catastrophes : la filière de master à l'université de Bonn

Continuer à se former pour être prêt à tout : la filière de master prévention et gestion des catastrophes (Katastrophenvorsorge und Katastrophenmanagement, KaVoMa) de l’université de Bonn s'adresse à des cadres responsables de la protection de la population et des infrastructures vitales. Les étudiants et les anciens élèves travaillent par exemple auprès d’organismes publics mais aussi dans le secteur de la santé ou dans le privé. Johannes Hartl, ancien étudiant de KaVoMa et expert en gestion de crise auprès de Deutsche Telekom, parle de la gestion de la pandémie de Covid-19 :  « ce qui m'aide en particulier c’est ce que j'ai appris sur la structure de gestion de crises, les niveaux de réaction et les méthodes de gestion. A cela s’ajoute le contenu de mon mémoire de master portant sur la planification en cas de pandémie dans des entreprises de télécommunication. »       

La filière de master de l’université Bauhaus à Weimar : « Natural Hazards and Risks in Structural Engineering »

La meilleure structure ne sert à rien si des catastrophes naturelles la détruisent. La filière de master « Natural Hazards and Risks in Structural Engineering » de l'université Bauhaus à Weimar forme des experts internationaux pouvant y remédier. Les ingénieurs utilisent un équipement de pointe pour évaluer les risques et trouver des réponses aux catastrophes telles que les tremblements de terre, les tempêtes et les inondations.

La filière de master de l’université de Jena : « International Organisations and Crisis Management »

La nouvelle filière de master « International Organisations and Crisis Management » du semestre d’
hiver 2020/2021 a pour objet de traiter les domaines les plus variés – cela va de la crise de l'euro à la pandémie de Covid-19 en passant par la crise migratoire. Selon le professeur Rafael Biermann de l’université de Iéna « après la crise, c’est avant la crise. La question est de savoir ce que les crises ont en commun et comment nous pouvons les affronter.» Pour cela, le politologue et ses collègues ainsi que les étudiants, veulent étudier en particulier les travaux des organisations internationales gouvernementales et non gouvernementales. L'accent sera mis par exemple sur l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés, l'Organisation mondiale de la santé, la Croix-Rouge internationale et Médecins sans frontières.    

 © www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: