Schwerpunkt_röm. Verträge-Trommer_20032017

« Une nouvelle génération d’Européens convaincus »

Johannes Trommer, 35 ans, originaire de Iéna en Allemagne, est responsable des étudiants Erasmus internationaux en Allemagne. D’après lui, « c’est en allant sur place qu’on se rend vraiment compte qu’une Europe ouverte profite à tous. »

« Au début de mes études à l’université Friedrich-Schiller à Iéna, j’ai rencontré des étudiants Erasmus venant de nombreux pays ; c’était mon premier contact avec d’autres Européens ! Un peu plus tard, j’ai décidé de faire un séjour à l’étranger. Quand on étudie la politique, il est constamment question des autres pays ; les points communs, les différences, et les relations interétatiques. Il est donc important de savoir de quoi il s’agit, et une expérience concrète et personnelle dans un autre pays est irremplaçable. On a un point de vue plus réaliste sur la question lorsque l’on a soi-même été confronté à d’autres perspectives sur les processus européens.

Aujourd’hui ce qui m’importe, c’est de faire avancer les échanges européens. Lors du vote sur le « Brexit » au Royaume-Uni, on a bien constaté que beaucoup de jeunes avaient voté en faveur de l’Europe. Or ils ont besoin d’une bonne formation pour le projet de paix européen commun. Ce sont justement les jeunes qui doivent connaître les avantages qu’offre l’Union européenne, au lieu de se laisser influencer et croire ce qu’on leur raconte. Et c’est en allant sur place qu’on se rend le mieux compte, que « les autres » ne sont pas une menace et que, au contraire, on a tous à profiter d’une Europe ouverte.

Aider plus de gens à séjourner à l’étranger

J’ai consacré mon mémoire de Licence à la question de savoir si les expériences à l’étranger avaient une influence sur notre opinion de l’Europe. Le résultat a révélé de manière intéressante que les participants à des séjours à l’étranger, grâce au programme Erasmus+ par exemple, sont déjà pro-européens à la base. Donc si l’on veut convaincre plus de personnes de se rendre à l’étranger, c’est à ceux qui n’ont peut-être encore jamais entendu parler d’une telle opportunité qu’il faut s’adresser en priorité. Il faut leur offrir cette chance, et le plus tôt sera le mieux.

Depuis 2009, je m’engage activement pour l’Erasmus Student Network (ESN) aux niveaux local et national, et suis responsable des étudiants Erasmus en Allemagne. Depuis que le programme Erasmus a été élargi au programme Erasmus+, les participants ne sont plus uniquement des étudiants, mais aussi des apprentis ou des employés d’université. Nous nous occupons également de ces nouveaux groupes, ainsi que des étudiants internationaux venus de pays n’appartenant pas à l’UE.

L’organisation étudiante ESN est actuellement présente dans 40 pays et dans plus de 500 villes. Nous nous occupons des étudiants internationaux, mais nous nous efforçons aussi d’encourager plus de personnes à participer à des séjours à l’étranger. Nous souhaitons promouvoir l’intégration des étudiants avec un handicap, et avons créé le programme SocialErasmus, qui aide les étudiants à s’intégrer dans le pays hôte en facilitant les contacts culturels et sociaux avec les habitants. Si le temps me le permet, j’aimerais poursuivre cet engagement durant ma vie professionnelle. Je souhaite voir se développer une nouvelle génération d’Européens convaincus. »

Johannes Trommer est un Européen convaincu : en 2008/2009, alors qu’il était étudiant en sciences politiques à Iéna, il effectue un séjour à Padoue en Italie grâce à une bourse Erasmus. En 2012, pendant un stage à l’étranger de cinq mois avec réseau « Campus Europae » au Luxembourg, il organise la randonnée cycliste « Ride for your Rights », au cours de laquelle soutiens et participants pédalent de Luxembourg à Bruxelles. L’excursion visait à promouvoir les échanges étudiants et le projet « Campus Europae ». Johannes Trommer lui-même a bénéficié de l’ancien programme de mobilité européen « Leonardo da Vinci », aujourd’hui remplacé par le nouveau programme Erasmus+. Depuis quelques années, cet homme de 35 ans s’engage au sein du réseau Erasmus Student Network (ESN) en tant que responsable des étudiants Erasmus en Allemagne.

Protocole : Bettina Mittelstraß

© www.deutschland.de

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour poster des commentaires