Un espoir contre le paludisme

L’entreprise pharmaceutique allemande Biontech veut développer un vaccin contre cette maladie tropicale avec des partenaires africains. 

Protéger des milliards de personnes : Biontech travaille sur de nouveaux vaccins.
Protéger des milliards de personnes : Biontech travaille sur de nouveaux vaccins Biontech

Le projet pourrait protéger plus d’un milliard de personnes vivant toutes dans des régions où la maladie tropicale du paludisme est répandue. Plus de 229 millions de personnes ont été infectées dans la seule année 2019, la plupart d’entre elles en Afrique, mais aussi en Asie et en Amérique du Sud.

Notre objectif est d’améliorer ensemble la couverture sanitaire.

Uğur Şahin, fondateur de Biontech

L’entreprise pharmaceutique Biontech, à Mayence, a déjà prouvé qu’elle peut développer des vaccins efficaces avec la technologie innovante de l’ARNm pendant la pandémie de la COVID-19. Maintenant, ses chercheurs et chercheuses veulent mettre sur le marché un vaccin contre le paludisme. « Notre objectif est de développer des vaccins en Afrique et d’y créer des capacités de production durables afin d’améliorer ensemble la couverture sanitaire », disait en août 2021 Uğur Şahin, fondateur et P.D.G. de Biontech[KC1] , après une rencontre avec les présidents du Ruanda et du Sénégal, Paul Kagame et Macky Sall, et la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

 

Les chercheurs et chercheuses de Biontech travaillent déjà sur un grand nombre de vaccins candidats basés sur la technologie de l’ARNm. Ils veulent identifier les candidats particulièrement prometteurs pour ensuite les tester au cours d’études cliniques. Celles-ci doivent commencer dès 2022.

Des capacités de production, pour le vaccin contre la COVID-19 aussi

Biontech ne veut pas seulement travailler d’emblée avec des entreprises et des organismes de recherche africains. L’entreprise coopère entre autres avec l‘Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Initiative Africa CDC pour le développement de vaccins et la recherche de partenaires éventuels pour créer les capacités de production. L’Initiative Africa CDC a été fondée en 2013 par l‘Union africaine afin de concentrer et de soutenir les activités des pays africains dans le domaine de la santé publique.

Outre des vaccins contre le paludisme, des vaccins contre la COVID-19 doivent également être fabriqués dans les capacités de production projetées. Ce serait un grand progrès : aujourd’hui, seul 1 % de la quantité de vaccins dont le continent a besoin est produit en Afrique.  

© www.deutschland.de